Le ministre de la Défense, Peter MacKay, a indiqué mardi que le rapport du vérificateur général déposé la semaine dernière allait forcer l'armée à calculer de nouveau les coûts d'achats d'équipement déjà prévus, dont le total doit se chiffrer en dizaines de milliards de dollars.

Publié le 10 avr. 2012
LA PRESSE CANADIENNE

Selon M. MacKay, les coûts de fonctionnement de base - les salaires et le carburant, en passant par les lacets et les bottes de cuir - devront maintenant être inclus dans les projections financières de tout nouveau programme.

Dans sa critique du programme d'achat des chasseurs furtifs F-35, le vérificateur général Michael Ferguson a pris le ministère de la Défense à partie pour ne pas avoir inclus dans ses estimations une somme de 10 milliards $ pour les dépenses de fonctionnement de base - comme le salaire des pilotes.

Au dire du ministre, la Défense nationale n'a jamais procédé de cette façon, mais le ministère se pliera à ces nouvelles exigences.

Cela signifie qu'un programme comme celui de l'achat de nouveaux navires, évalué à 30 milliards $, devra être réévalué pour inclure le salaire des marins et d'autres dépenses de fonctionnement.