La Commissaire aux conflits d'intérêts et à l'éthique du Canada, Mary Dawson, a confirmé mercredi qu'elle enquêtera sur le ministre conservateur Christian Paradis dans la foulée des révélations de La Presse sur le déménagement de bureaux fédéraux dans sa circonscription.

Mis à jour le 29 févr. 2012
Vincent Larouche LA PRESSE

C'est le NPD qui avait demandé la tenue d'une telle enquête. Le député néo-démocrate Guy Caron s'est d'ailleurs réjouit de la nouvelle à la Chambre des communes.

Rappelons que le ministre Paradis s'était vanté dans un journal local d'avoir fait des représentations pour que le centre de traitement des demandes d'assurance emploi de Rimouski soit regroupé avec le centre de Service Canada de Thetford Mines dans le cadre de son déménagement.

Or, le centre de Thetford Mines est actuellement locataire d'un immeuble dont le propriétaire est l'associé du père de Christian Paradis et l'ex-associé du ministre lui-même.

Le gouvernement assure que les nouveaux employés de Thetford Mines ne seront pas obligatoirement logés dans l'immeuble en question, où le gouvernement possède tout de même un bail jusqu'en 2018. Tout le processus a été et demeurera transparent, assure le gouvernement Harper.

La perte de dizaines d'emplois de fonctionnaires sème la grogne chez les politiciens et les syndicats à Rimouski.