Le Canada n'existerait tout simplement pas aujourd'hui si les milices composées de francophones, d'anglophones et d'autochtones n'avaient pas uni leurs efforts à ceux des militaires britanniques pour repousser l'invasion américaine en 1812.

Mis à jour le 11 oct. 2011
Joël-Denis Bellavance LA PRESSE

Pis encore, si la guerre de 1812 s'était terminée autrement deux ans plus tard, «l'identité francophone du Québec n'existerait pas non plus», et l'histoire des peuples autochtones aurait été profondément transformée.

C'est pourquoi le gouvernement Harper tient à souligner avec faste le 200e anniversaire de la guerre, même si de nombreux Canadiens ont une connaissance limitée de cet événement crucial dans l'histoire du pays, a indiqué hier à La Presse une source conservatrice.

Le ministre du Patrimoine, James Moore, doit annoncer aujourd'hui à Niagara Falls les grandes lignes des intentions du gouvernement conservateur pour souligner le bicentenaire de cette guerre.

«Le pays n'existerait pas si l'invasion américaine de 1812-1814 avait réussi. Les efforts héroïques concertés déployés par l'armée et la marine britanniques, les miliciens volontaires francophones et anglophones ainsi que les alliés des Premières Nations en vue de repousser l'invasion ont contribué à façonner l'histoire du Canada telle qu'on la connaît aujourd'hui: un pays libre, indépendant, à l'intérieur d'une monarchie constitutionnelle dotée de son propre système parlementaire», a-t-on fait valoir.

Le gouvernement Harper compte faire des investissements au cours des quatre prochaines années afin de sensibiliser la population canadienne «à ce moment déterminant de notre histoire», a-t-on expliqué.

Une centaine d'activités locales

Entre autres choses, Ottawa compte offrir un soutien financier à près de 100 activités locales, commémorations et reconstitutions partout au pays et ériger un monument permanent de la guerre de 1812 dans la région de la Capitale-Nationale.

On prévoit aussi faire d'octobre 2012 le mois de la commémoration des héros et des principales batailles de la guerre de 1812, financer des visites interactives et des expositions dans trois lieux historiques nationaux du pays et rénover les infrastructures de lieux de batailles de la guerre de 1812.

Des timbres ainsi que des pièces de monnaie seront lancés afin de souligner le bicentenaire de cet événement.

La commémoration de la guerre de 1812 est le premier d'une série d'événements importants que compte marquer le gouvernement Harper au cours des prochaines années. Certains de ces événements sont au coeur des croyances des conservateurs.

Selon nos informations, on compte ainsi souligner en 2012 le jubilé de diamant de la reine Élisabeth II, le 200e anniversaire de l'établissement de Selkirk et le centenaire de la Coupe Grey.

En 2015, les conservateurs comptent bien marquer le 200e anniversaire de naissance de Sir John A. Macdonald.

En 2017, on veut commémorer le centenaire de la bataille de la crête de Vimy, le centenaire de la Ligue nationale de hockey et le 75e anniversaire de la bataille de Dieppe. L'année 2017 marquera aussi le 150e anniversaire de la fondation du Canada.

Enfin, les conservateurs veulent souligner le 25e anniversaire de l'entrée en vigueur de l'Accord de libre-échange nord-américain entre le Canada, les États-Unis et le Mexique.