La mort inopportune de Jack Layton semble avoir déclenché une nouvelle vague orange au pays, si l'on en croit un récent sondage.

Mis à jour le 31 août 2011
Joan Bryden LA PRESSE CANADIENNE

Le coup de sonde La Presse Canadienne - Harris/Décima suggère que l'appui pour le Nouveau Parti démocratique (NPD) se situe à 33 pour cent, à égalité avec les conservateurs au pouvoir, mais bien en avance sur les libéraux, qui sont à 21 pour cent des intentions de vote.

Il s'agit d'un gain d'environ 3 pour cent pour les néodémocrates depuis les élections du 2 mai, qui ont permis à la formation politique de former l'opposition officielle pour la première fois de ses 50 ans d'histoire.

Les conservateurs encaissent pour leur part un recul de près de 7 pour cent, tandis que les libéraux voient leurs appuis croître de 2 pour cent.

Selon le président d'Harris/Décima, Allan Gregg, ces résultats sont vraisemblablement attribuables à l'«effet Jack».

«La  vague de sympathie pour Jack Layton semble s'être transformée en un appui accru pour le parti qu'il a laissé derrière lui», a suggéré M. Gregg.

«Il faudra maintenant voir si le NPD peut consolider ces gains en l'absence de M. Layton», a-t-il ajouté.

Jack Layton a succombé, le 22 août, à un cancer dont la nature n'a pas été dévoilée. Des milliers de personnes ont assisté à ses funérailles nationales, qui se sont déroulées à Toronto samedi dernier.

Au Québec, le NPD caracole toujours en des sondages. L'appui à la formation politique demeure à 41 pour cent depuis deux semaines. Le Bloc québécois, pratiquement annihilé par la vague orange lors des élections générales du 2 mai, campe à 23 pour cent d'appuis, tandis que libéraux et conservateurs sont au coude-à-coude, à 15 pour cent. Les Verts ferment la marche, à 6 pour cent d'intentions de vote.

En Ontario, le NPD se rapproche tranquillement, à 30 pour cent d'appuis, du Parti conservateur, qui se situe à 34 pour cent. Il est, en ce sens, plus compétitif que jamais.

Le sondage a été effectué auprès d'un peu plus de 2000 Canadiens entre le 18 et le 29 août; la marge d'erreur est de 2,2 points de pourcentage, 19 fois sur 20.