Quatre jours après son élection, la nouvelle députée néo-démocrate de Berthier-Maskinongé, Ruth Ellen Brosseau, demeure introuvable.

Joël-Denis Bellavance LA PRESSE

Mais cela n'empêche pas certains amateurs de la Toile de s'amuser à ses dépens en créant de faux comptes à son nom sur les sites de réseau social comme Facebook et Twitter.

Son élection inattendue - elle parle peu le français même si la circonscription qu'elle représente maintenant à la Chambre des communes est francophone à 98% et elle n'a jamais mis les pieds dans la circonscription - a fait d'elle l'un des sujets les plus discutés sur Twitter au pays.

Marc-André Viau, porte-parole du NPD, a indiqué hier que Mme Brosseau, mère de famille monoparentale de 27 ans, accordera sous peu sa première entrevue aux médias locaux. M. Viau a aussi condamné les imposteurs qui ont ouvert divers comptes à son nom. «Tous ces comptes sont faux. On n'est pas vraiment étonnés de voir cela, compte tenu du monde politique dans lequel on vit. C'est ce genre de choses qui découragent les gens de se lancer en politique», a dit M. Viau.

Mme Brosseau, qui a battu le candidat bloquiste Guy André par près de 6000 voix, ne cesse de faire les manchettes depuis quelques jours, notamment depuis qu'on a appris qu'elle a passé une partie de la campagne en vacances à Las Vegas.

Au cours des dernières heures, on aussi appris que deux personnes dont le nom apparaît sur l'acte de candidature de Mme Brosseau affirment n'avoir jamais signé le document. Pourtant, leurs noms figurent sur la liste des 100 signatures requises pour se lancer dans la course électorale.

Élections Canada a fait savoir qu'il y aura une enquête sur ces allégations. Pour avoir le droit de faire campagne, un candidat doit obtenir les signatures d'au moins 100 électeurs de la circonscription.

Le député d'Outremont et lieutenant politique de Jack Layton au Québec, Thomas Mulcair, a affirmé que toutes les règles ont été respectées.

Hier, M. Layton a tenu une téléconférence avec ses nouveaux députés afin de les féliciter de leur victoire et de les «remercier pour les efforts qu'ils ont déployés pour permettre au NPD d'écrire une page d'histoire» en remportant un nombre record de 102 sièges aux élections de lundi.

Dans un communiqué de presse, M. Layton a fait savoir qu'il réunira sa nouvelle équipe afin de préparer la nouvelle session parlementaire, qui devrait commencer le 30 mai au plus tôt. Il formera aussi son nouveau cabinet fantôme sous peu.

Le refus des stratèges du NPD de permettre à Mme Brosseau d'accorder des entrevues ressemble à une stratégie utilisée par le passé par les conservateurs. Ces derniers ont souvent protégé des candidats, des députés et même des ministres qui se sont retrouvés dans l'embarras face aux médias.