Printemps hâtif au Canada et tardif aux États-Unis...et possiblement au Québec. Tel est le verdict des marmottes en ce 2 février, traditionnel Jour de la marmotte.

LA PRESSE CANADIENNE

Ainsi, les célèbres rongeurs ontarien Wiarton Willie et néo-écossais Shubenacadie n'ont pas vu leur ombre, tôt jeudi matin, ce qui laisse présager l'arrivée d'une saison printanière plus tôt que prévu au Canada.

De son côté, en Pennsylvanie, aux États-Unis, la marmotte la plus connue en Amérique du Nord, Punxsatawney Phil, a vu son ombre, ce qui signifie que l'hiver devrait s'accrocher pendant six semaines supplémentaires chez nos voisins du sud.

Au Québec, la marmotte «recrue» Fred, qui fait ses prédictions depuis seulement 3 ans, voit aussi un printemps tardif. Elle a vu son ombre jeudi matin devant environ 500 personnes, à Val d'espoir, en Gaspésie.