Le sud du Québec devrait connaître sa première véritable tempête de l'hiver à compter de mardi soir. Les 15 centimètres de neige entremêlés de pluie verglaçante attendus au cours de la nuit risquent d'alourdir passablement la circulation routière mercredi matin.

Mis à jour le 27 déc. 2011
Pierre-André Normandin LA PRESSE

Alors que plusieurs désespéraient de vivre un Noël blanc, voilà que deux systèmes météorologiques balaieront coup sur coup la province pour la couvrir d'un épais manteau blanc. Une première dépression en provenance du nord de l'Ontario a d'ailleurs déjà commencé, hier soir, à faire virevolter les flocons sur l'ouest du Québec. Soufflée par un vent arctique traversant la baie James, une abondante chute de neige doit s'abattre sur l'Abitibi et la région au nord.

Pour le sud de la province, c'est toutefois une deuxième dépression s'étant formée dans le sud des États-Unis qui devrait frapper plus durement. En formation au-dessus du Texas et de la Louisiane, le système remontera la côte Est au cours de la journée pour se trouver au-dessus de la Nouvelle-Angleterre ce soir.

Les précipitations devraient commencer vers 18h alors qu'un mélange de neige et de pluie est attendu sur la région montréalaise. Le tout devrait se transformer en abondante chute de neige en soirée et s'étendre jusqu'à 6 h demain matin. En tout, 15 centimètres sont prévus. La quantité de pluie pourrait être plus importante selon la trajectoire empruntée par le système.

Chose certaine, l'heure de pointe matinale promet d'être perturbée demain matin. «Comme la neige risque de finir aux petites heures, c'est-à-dire au moment où les gens partent travailler, c'est à ce moment qu'on va avoir le maximum d'accumulation et ça pourrait être assez problématique», indique la météorologue Johanne Dorais.

Après avoir traversé la région montréalaise, la dépression poursuivra son chemin vers le nord-est pour toucher Québec plus tard en soirée, puis la Gaspésie demain matin.

Bon coup pour le ski

À peine annoncée, cette première tempête hivernale a fait saliver bien des propriétaires de station de ski qui espèrent vivre une meilleure période des Fêtes que celle de l'an dernier, alors que la pluie avait gâché la partie. «Symboliquement, une tempête de neige a une grande importance. Ça ramène les gens dans l'esprit des Fêtes. Au lieu d'un Noël brun, un Noël blanc met les gens dans de meilleures dispositions pour envisager des activités extérieures au lieu d'aller magasiner. Pour nous, une tempête de neige est comme une campagne de publicité», illustre Alexis Boyer-Lafontaine, porte-parole de l'Association des stations de ski du Québec (ASSQ).

Avec la semaine de relâche en mars, la période des Fêtes permet aux stations d'enregistrer leurs plus fortes affluences de l'hiver. Le 26 décembre marque également le début de la saison de ski pour bien des centres. «Quand les gens sortent des partys de Noël, la vraie semaine de vacances commence», indique M. Boyer-Lafontaine.

Les premiers signes de l'hiver sont fort encourageants pour les stations de ski, alors que les skieurs semblent être au rendez-vous. Hier, 55 des 75 centres québécois étaient en activité. Seulement une partie de leurs pistes étaient toutefois ouvertes. «Avec la neige naturelle attendue au cours des prochains jours, les stations devraient ouvrir plus de pistes, anticipe Alexis Boyer-Lafontaine. Bien qu'il y ait une soixantaine de stations en activité, le domaine skiable reste limité pour le moment, mais ça devrait augmenter rapidement.»