La Mexicaine Paola Ortiz a été expulsée du Canada vers son pays d'origine vendredi matin.

LA PRESSE CANADIENNE



Elle n'a pas réussi à convaincre à temps les autorités canadiennes que son retour au Mexique représentait un danger pour sa sécurité. Elle a été conduite à l'aéroport Montréal-Trudeau par des agents d'Immigration Canada afin d'y prendre un vol en direction de Mexico vers 10 h, vendredi matin.

Mme Ortiz devait être expulsée mardi dernier mais elle a ressenti un malaise à l'aéroport et a été transportée à l'hôpital.

Paola Ortiz, qui habitait Montréal, était arrivée au Québec en 2006 pour demander un statut de réfugié. Elle se disait victime de violence conjugale et sexuelle au Mexique de la part de son conjoint d'alors, un officier de la police fédérale.

Elle affirmait craindre pour sa sécurité si elle retournait dans son pays d'origine. Les autorités arguaient toutefois que les victimes de tels actes disposent de recours au Mexique, ce que le clan Ortiz réfute.

Depuis son arrivée au Québec, Mme Ortiz s'est mariée et a eu deux enfants. Elle avait également obtenu un certificat de sélection du Québec.

Mme Ortiz tentera désormais de présenter une demande de résidence permanente canadienne à partir du Mexique, une requête basée sur des motifs humanitaires.