Ça y est: pour la vaste majorité des travailleurs de la construction, les vacances annuelles commencent aujourd'hui, en plein coeur de la vague de chaleur, et se prolongeront jusqu'au samedi 6 août.

Anabelle Nicoud LA PRESSE

Près de 145 000 chèques ont été remis cette année aux travailleurs, qui partent en congé avec 326 millions de dollars. L'indemnité de congé, établie selon le salaire des six derniers mois de travail de l'année précédente, est en hausse de 10% par rapport à 2010. «Il y a plus de travail, plus d'heures travaillées, donc plus d'argent», dit le porte-parole de la Commission de la construction du Québec (CCQ), André Martin.

Le secteur de la construction est particulièrement vigoureux, cette année. «En 2011, l'activité dans les chantiers est en hausse de 9%, dit-il. Il y a une forte activité, avec la construction institutionnelle, la construction commerciale. On voit qu'il y a une reprise des investissements, et ça témoigne d'une bonne santé économique. La construction individuelle est aussi à la hausse.»

Selon M. Martin, la vigueur du secteur de la construction est telle que 2012 promet de «fracasser» le record établi en 1975, à la veille, pourtant, des Jeux olympiques de Montréal.

Côté chantiers, près de 85% des travailleurs et employeurs prendront leurs vacances dès aujourd'hui. Les travaux de génie civil et de voirie, toutefois, se poursuivront, tout comme les travaux d'urgence, d'entretien et de rénovation.

Enfin, les vacances commencent pour la deuxième année consécutive à la fin du mois de juillet plutôt qu'au milieu. «C'est la volonté des entrepreneurs en construction, qui ont souligné lors des dernières négociations collectives que, du 24 juin au 1er août, le mois de juillet comptait plusieurs semaines de travail incomplètes. Les associations syndicales ont accepté. Cela permet de couper l'été en deux puisque le prochain congé est à la fête du Travail, au début du mois de septembre», précise André Martin.