Le célèbre tueur en série, Clifford Olson, est décédé cet après-midi à l'âge de 71 ans au pénitencier Archambault, situé à Sainte-Anne-des-Plaines, au Québec. Le criminel, qui a confessé avoir tué 11 adolescents au début des années 80, a rendu l'âme à la suite d'une longue maladie.

Mis à jour le 30 sept. 2011
Émilie Bilodeau LA PRESSE

«Au moment du décès. Il était sous traitements médicaux au centre médical de l'établissement», a confirmé le porte-parole de Service correctionnel du Canada, Serge Abergel. Selon plusieurs sources, il souffrait d'un cancer.

Clifford Olson, originaire de la Colombie-Britannique, était détenu au pénitencier de Sainte-Anne-des-Plaines, un établissement classé «super maximum», pendant plusieurs années.

Criminel dangereux

Clifford Olson usait de ruse pour attirer ses victimes. Il leur faisait miroiter un emploi et les forçait ensuite à consommer de l'alcool et des drogues. Il torturait ses proies, les agressait sexuellement, les tuait et abandonnait leur corps.

Le jour de Noël 1980, la première victime du bourreau a été retrouvée. Christine Weller, 12 ans, avait été poignardée et étranglée.

Très tôt, les enquêteurs ont soupçonné Olson. Le criminel était un délinquant avant même d'atteindre l'âge de la majorité. Âgé de 41 ans à l'époque, il avait déjà cumulé cinq années derrière les barreaux.

Clifford Olson a finalement été arrêté par les policiers le 12 août 1981. En 1982, contre une somme d'argent, l'accusé a plaidé coupable pour le meurtre de 11 adolescents tués entre novembre 1980 et juillet 1981. Il a également identifié où se trouvaient les cadavres de ses victimes, toutes âgées de 10 à 18 ans. L'accusé a été déclaré criminel dangereux.

Il a versé les 100 000$, qu'il a obtenus en échange de ses aveux, à sa femme et à son enfant. Ce pacte avait suscité la colère des familles des victimes et de la population.

Jamais dans l'ombre

Celui qu'on surnommait «la bête de la Colombie-Britannique» a été condamné à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans. Malgré cette longue peine, Olson a souvent fait les manchettes.

En novembre 2010, on lui a refusé sa libération. L'année dernière, le premier ministre Stephen Harper s'était indigné parce que le détenu touchait une pension de vieillesse de plus de 1000$ par mois de l'État. La semaine dernière, les médias rapportaient que Clifford Olson était en train de vivre ses derniers jours, à la Cité-de-la-Santé de Laval. Le Service correctionnel du Canada a toutefois démenti qu'Olson avait été transporté à l'hôpital.

Un autre décès à Saint-Anne-des-Plaines

Par ailleurs, le prisonnier Michel Verreault est également mort, hier, à l'hôpital de l'établissement Archambault. Âgé de 63 ans, il est décédé de causes naturelles, selon les Services correctionnels du Canada.

M. Verreault purgeait depuis le 21 juin 2001 une peine d'emprisonnement à perpétuité pour meurtre au premier degré, incendie criminel, vol par effraction et autres délits.

Avant d'être transféré à l'hôpital du pénitencier, Verreault était un détenu de l'établissement de Port-Cartier.