Soupçonné d'avoir agressé sexuellement l'une de ses jeunes admiratrices, l'auteur jeunesse Maxime Roussy aura son enquête préliminaire en mai 2012.

Publié le 19 juill. 2011
Caroline Touzin LA PRESSE

L'homme de 35 ans est accusé sous six chefs, notamment d'agression sexuelle armée et de leurre informatique. Les actes qui lui sont reprochés se seraient déroulés de 2006 à 2010 dans la région montréalaise, alors que la victime avait moins de 16 ans.

Sa cause était de nouveau devant le tribunal, hier, au palais de justice de Montréal. Représenté par avocat, l'auteur jeunesse était absent. Au terme de l'enquête préliminaire, fixée aux 2 et 3 mai prochains, un juge déterminera si la preuve est suffisante pour que l'accusé ait un procès.

Maxime Roussy a comparu pour la première fois en avril dernier au palais de justice de Chicoutimi (il réside au Saguenay). Il a été libéré après avoir versé une caution de 3000$ et présenté une garantie additionnelle de 2000$. Le tribunal lui a alors interdit d'entrer en contact avec des mineurs, y compris ses enfants. Il lui est aussi interdit d'utiliser un ordinateur ou tout autre appareil pour accéder à l'internet. Les contacts avec sa présumée victime auraient été établis par courriel.

Roussy est retourné devant le tribunal, cette fois à Montréal, le 6 juin dernier, pour faire modifier une de ses conditions. Il peut désormais voir ses quatre enfants.

L'auteur a signé les populaires séries Pakkal et Le blogue de Namasté. Le personnage principal de cette dernière série est une adolescente de 14 ans. Le tournage de l'adaptation télé et web du Blogue de Namasté, qui devait commencer au printemps dernier, a été reporté à l'annonce de l'arrestation de l'auteur à succès.