Un forcené a donné des sueurs froides aux automobilistes et aux policiers en engageant une poursuite à plus de 200 kilomètres à l'heure sur l'autoroute au volant de sa voiture sport.

Hugo Meunier LA PRESSE

Le chauffard, âgé de 26 ans, roulait à tombeau ouvert sur l'autoroute 40 à bord d'une voiture noire de marque Eagle Talon. Pris en chasse par un motard de la Sûreté du Québec, le jeune homme a quitté la voie rapide pour prendre la sortie menant au boulevard Pierre-Le Gardeur, à Le Gardeur, qu'il a emprunté à contresens pour semer le policier.

À Repentigny, il a finalement tenté de déjouer le policier en se garant dans le stationnement de la résidence de son père, sur le boulevard Notre-Dame.

L'agent de la SQ l'a aussitôt arrêté et lui a passé les menottes.

Des collègues de la SQ et de la police de Repentigny lui ont ensuite prêté main-forte.

La poursuite, qui a duré environ 10 minutes, n'a heureusement fait aucun blessé.

Le jeune homme, Marc Laflamme-Berthelot, est bien connu des policiers de la région. Il a des antécédents en matière de drogue, de vol et de conduite dangereuse. Son permis de conduire était d'ailleurs suspendu. En plus d'être en probation pour une histoire de drogue, il était en attente d'un procès pour avoir blessé des gens pendant qu'il conduisait avec les facultés affaiblies.

Encore la semaine dernière, la police de Repentigny avait reçu deux appels qui signalaient une Eagle Talon roulant à haute vitesse dans le secteur.

Selon des voisins, Marc Laflamme-Berthelot habitait chez son père, où sa présence ne passait pas inaperçue. «Chaque fois qu'il partait, il faisait crisser ses pneus», a souligné une femme.

Sur la banquette arrière de la voiture de police, le jeune homme était en colère et vociférait contre son sort tout en faisant des doigts d'honneur au photographe de La Presse. «Il ne comprendra jamais, sauf quand il va se tuer ou tuer quelqu'un», a soupiré, découragé, un des policiers sur place.

Pendant ce temps, la voiture du forcené était hissée sur la plateforme d'un camion. Des outils de cambriolage ont été trouvés dans le coffre du véhicule, qui n'appartient d'ailleurs pas au fuyard.

Tout près, le motard de la SQ impliqué dans la poursuite reprenait son souffle après cette généreuse dose d'adrénaline.

Le chauffard s'expose à de fortes amendes pour excès de vitesse, en plus d'accusations criminelles pour conduite dangereuse et pour avoir engagé une poursuite.

Photo: Patrick Sanfaçon, La Presse

La voiture noire de marque Eagle Talon