Fred, la marmotte du Québec, prédit que l'hiver sera plus long cette année.

LA PRESSE CANADIENNE

La marmotte de Val-d'Espoir en Gaspésie a vu son ombre mercredi matin devant près de 500 personnes, ce qui signifie qu'il faudra attendre six semaines, au lieu de quatre, avant de voir le printemps s'installer au Québec.

Pour leur part, la marmotte ontarienne Wiarton Willie et celle de la Nouvelle-Écosse Shubenacadie Sam prévoient un printemps hâtif.

Les deux prévisionnistes à fourrure n'ont pas vu leur ombre en ce Jour de la marmotte.

Elles sont ainsi en accord avec la marmotte de la Pennsylvanie Punxsutawney Phil qui prévoit aussi un printemps précoce aux États-Unis.

En vertu de la tradition, si une marmotte voit son ombre le Jour de la marmotte, elle va fuir vers son terrier, annonçant six semaines d'hiver de plus, et si elle ne la voit pas, cela signifie que printemps sera hâtif.