Le vice-président américain, Joe Biden, a affirmé que Barack Obama n'était pas fâché de son exclamation peu protocolaire lors de la signature de la réforme de la santé, assurant que le président voulait lui offrir un tee-shirt frappé de ses mots désormais célèbres.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Mardi, peu avant la promulgation de la loi historique réformant l'assurance maladie aux Etats-Unis dans la vénérable «East Room» de la Maison-Blanche, au milieu d'élus, de hauts fonctionnaires et de journalistes, M. Biden avait glissé à l'oreille de M. Obama: «This is a big fucking deal».

Captée par un micro, la phrase, qui peut se traduire en «quelle putain d'histoire» ou «putain, c'est énorme», avait immédiatement fait le bonheur des réseaux sociaux sur internet, des blogs et des chaînes d'information américaines où tout écart de langage peut être sanctionné par la FCC, le gendarme des ondes.

Et bientôt, un site internet proposait à la vente un tee-shirt orné de l'expression de M. Biden, vice-président connu pour ses gaffes et ses écarts de langage.

Revenant mercredi soir sur l'incident lors d'un dîner à Baltimore (Maryland, est) aux côtés de donateurs démocrates, M. Biden a assuré que le président Obama ne l'avait pas tancé au sujet de ce «faux pas».

«Vous savez quelle était la meilleure chose d'hier (mardi)? Les déclarations de Joe», a ainsi dit M. Obama mercredi lors d'une réunion de travail à la Maison-Blanche, selon M. Biden qui a aussi assuré que le président voulait lui offrir un des tee-shirts commémoratifs.