Le Directeur de l'état civil du Québec veut qu'un couple de Montréal lui explique pourquoi il désire que leur garçon porte le second prénom d'«Avalanche».

LA PRESSE CANADIENNE

Il s'agit du plus récent obstacle auquel fait face la famille, à qui l'on avait tout d'abord dit - en raison d'une erreur de traduction dans une lettre - que le Directeur de l'état civil refusait le prénom Logan.

Mais une porte-parole de l'organisme public a expliqué que la lettre aurait plutôt dû indiquer que le gouvernement avait un problème avec le second prénom de Logan, c'est-à-dire «Avalanche». Selon Marie Godbout, le Directeur de l'état civil ne refuse un prénom peu commun que lorsqu'il estime qu'un enfant risque d'être ridiculisé. La porte-parole a ajouté que les parents peuvent en appeler de la décision.

William Azeff affirme que sa femme et lui ont choisi ce prénom parce qu'il reflète leur engagement envers la nature. Il a ajouté que le Directeur de l'état civil avait également eu un problème avec le nom de son autre fils, Brant Glacier, avant de l'accepter.