Les automobilistes de la banlieue nord de Montréal feront à leur tour face à un barrage de chantiers sur les ponts de Laval cette année.

Mis à jour le 20 avr. 2012
Bruno Bisson LA PRESSE

> Cliquez ici pour les détails sur les chantiers

Selon les documents du ministère des Transports du Québec (MTQ) obtenus par La Presse, cinq des sept ponts qui relient Laval et Montréal feront l'objet de travaux routiers ou d'entraves majeures à la circulation au cours des mois à venir. Seuls le pont Louis-Bisson, sur l'autoroute 13, et le pont à péage de l'autoroute 25, inauguré l'an dernier, seront épargnés en 2012 (voir la carte ci-contre).

Les entraves les plus importantes toucheront les usagers de la route 125 et du pont Pie-IX, où la capacité de circulation sera diminuée d'un tiers dès l'été prochain en raison de la démolition du viaduc Henri-Bourassa, à Montréal. Plus de 80 000 véhicules empruntent le pont Pie-IX chaque jour, entre Montréal et Laval.

Les chantiers des ponts Viau, Lachapelle et Papineau-Leblanc se succéderont en cours d'année et n'entraveront pas la circulation dans les périodes de pointe. Les chantiers du pont Médéric-Martin, sur l'autoroute 15, et du viaduc du boulevard Cartier, à Laval, seront plus imposants et pourraient entraîner des ralentissements, même si le MTQ prévoit maintenir le même nombre de voies de circulation en service, en période de pointe, jusqu'à la fin des travaux en 2013.

Quant au pont Pie-IX, il ne sera pas en chantier en 2012. Par contre, la démolition du viaduc situé à l'embouchure du pont, à Montréal, entraînera dès l'été prochain une perte de capacité routière estimée à près de 30%, selon les documents du MTQ.

Une telle réduction équivaut à la fermeture permanente d'une voie de circulation sur trois dans l'axe de la route 125. Avec la mise en chantier du pont Pie-IX, en 2013, la perte de capacité routière dans cet axe augmentera jusqu'à 38%, et ce, jusqu'en 2016.

Mercredi, La Presse a révélé que le MTQ a récemment décidé d'étirer sur quatre ans, au lieu de trois, les travaux projetés dans l'axe de la route 125, à Laval, et du boulevard Pie-IX, à Montréal, afin de réduire les impacts de la congestion. La réalisation de ces travaux en 3 ans aurait entraîné des délais d'attente supplémentaires de 25 à 30 minutes, tous les matins, pour accéder à l'île de Montréal.

Selon les documents du MTQ, l'Agence métropolitaine de transport (AMT) prévoit la construction de deux stationnements incitatifs temporaires en bordure de la route 125, dès cette année, au sud des boulevards Saint-Martin et Vanier, à Laval. Le MTQ a refusé de préciser à La Presse, hier, si ces stationnements sont destinés à servir de point d'ancrage à un service d'autobus additionnel pour contribuer à la réduction de la circulation dans cet axe.