Pouvoir louer un BIXI pour 5$ la journée, ce n'était pas assez: des voleurs se sont emparés l'été dernier d'une cargaison de quelque 200 vélos destinés à Londres.

Gabriel Béland LA PRESSE

Le conteneur a été volé le 5 juillet dernier à Lachine, non loin des bureaux de BIXI, a appris La Presse. Les vélos étaient en partance pour Londres, où le système de vélos en libre-service a été inauguré à la fin du même mois.

«Ça n'a pas vraiment eu d'impact dans le dossier de Londres, puisque les assurances se sont chargées de l'affaire, a expliqué le président de la Société de vélo en libre-service, Roger Plamondon. Malheureusement, ces choses-là arrivent.»

Le SPVM a réussi à retrouver 165 vélos au début du mois de septembre à Blainville, au nord de Montréal. Les autres sont encore perdus dans la nature. Quatre personnes ont été arrêtées et accusées de recel. L'une d'elles a aussi été accusée de vol.

«C'est impossible de dire ce qui a motivé ces gens-là. Ces vélos ont une apparence unique, alors c'est difficile à revendre», a noté M. Plamondon.

«On a à peu près tout vu avec les BIXI, dit-il. Pendant la dernière Coupe du monde de soccer, on en a vu plusieurs peints aux couleurs de différents pays. Il y a des gens qui les ont volés pour essayer de les vendre pour l'aluminium...»

BIXI a remporté en août 2009 un contrat de la Ville de Londres pour la livraison de 5000 bicyclettes et de 400 stations. Le système de vélos en libre-service y a été inauguré en juillet dernier. Après quatre mois, les observateurs parlent d'un franc succès: 110000 Londoniens se sont abonnés au service. À Montréal, BIXI compte 30000 membres.

gbeland@lapresse.ca