Embouteillages monstres, sorties de route, accidents... La première tempête de neige à s'abattre sur le Québec a engendré une heure de pointe particulièrement pénible pour les automobilistes, lundi soir.

Publié le 6 déc. 2010
Daphné Cameron LA PRESSE

«C'est un cauchemar!» a résumé Yves Desautels, chroniqueur de la circulation à Radio-Canada, joint à l'heure du retour à la maison. «La première tempête est toujours difficile, mais celle-ci est infernale!»

Au moment de mettre sous presse, la Sûreté du Québec recensait plus d'une centaine d'accidents mineurs et de sorties de route dans la province. Par ailleurs, un homme était entre la vie et la mort après avoir été éjecté d'un véhicule qui a fait plusieurs tonneaux sur l'autoroute 20, près de Saint-Hyacinthe. Un camion a aussi été renversé dans le secteur de Sainte-Julie.

En plus des accidents, de la visibilité réduite et des routes enneigées, les conducteurs ont dû composer avec d'importants bouchons de circulation.

Selon M. Desautels, vers 17h30, il fallait prévoir plus d'une heure pour franchir les ponts Champlain et Jacques-Cartier, et près d'une heure et demie pour traverser le pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine. Des automobilistes sont également demeurés coincés durant près d'une heure dans l'autoroute Décarie, entre l'échangeur Turcot et l'autoroute Métropolitaine. Pour se rendre à L'Île-Perrot à partir du centre-ville, il fallait... trois heures.

«C'est congestionné partout. Il faut prendre son mal en patience», a expliqué M. Desautels.

Retards

Plusieurs usagers des transports en commun n'ont pas eu plus de chance. Vers 19h, la STM a annoncé que ses autobus accusaient des retards variant de 30 à 90 minutes. Une douzaine de ses 1360 autobus avaient par ailleurs été impliqués dans des accidents mineurs.

Du côté de l'Agence métropolitaine de transport, à 19h, on enregistrait des retards d'une heure et demie sur la ligne de train Vaudreuil-Hudson en raison de la panne d'un appareil. Les trains de la ligne Delson ont quitté la gare Lucien-L'Allier 30 minutes plus tard que prévu parce que des membres du personnel étaient eux-mêmes coincés dans des embouteillages.

Le métro de Montréal a fonctionné normalement.

Neige, vagues géantes et inondations

Selon Environnement Canada, 7 cm de neige étaient tombés à Dorval lundi entre 13h et 19 h. D'après les prévisions de ses météorologues, de 5 à 7 cm de plus devaient s'abattre sur la grande région de Montréal d'ici mardi soir.

À Montréal, les opérations de déneigement débutent lorsqu'il y a 2,5 cm de neige au sol. En fin de journée, près de 1000 appareils et autant d'employés étaient déjà à pied d'oeuvre pour déblayer la neige et épandre des abrasifs.

«Nous donnons priorité aux voies réservées aux autobus et aux zones fréquemment empruntées par les transports en commun», a précisé Valérie de Gagné, porte-parole de la Ville de Montréal.

Dame Nature a fait des siennes un peu partout au Québec lundi. Le long du Saint-Laurent, de Trois-Rivières à Rivière-du-Loup, il est tombé plus de 10 cm de neige.

En Gaspésie, dans le Bas-Saint-Laurent et sur la Côte-Nord, l'effet conjugué de violentes rafales de vent et de la nouvelle lune a engendré des vagues géantes et des grandes marées qui ont causé des inondations. Plusieurs tronçons de la route 132, qui longue le fleuve, ont du être fermés à la circulation entre le Bas-du-Fleuve et la Gaspésie. Les traversiers qui relaient Matane et Baie-Comeau ont été arrêtés. Selon Radio-Canada, environ 250 personnes ont été évacuées dans la région du Bas-Saint-Laurent en raison de la violence des vagues.

Le beau temps devrait revenir mercredi et se poursuivre jusqu'à jeudi. Environnement Canada prévoit deux journées ensoleillées avec des températures légèrement sous les normales de saison. Le mercure devrait se situer entre -8° et -6°. La neige pourrait recommencer à tomber vendredi.