À moins d'un revirement de situation spectaculaire, le nouveau toit du Stade olympique attendu depuis des années sera rigide, fixe et conçu en acier.

Martin Ouellet LA PRESSE CANADIENNE

La Régie des installations olympiques (RIO) souhaite à cet effet confier à la firme québécoise SNC-Lavalin le contrat de remplacement de la toile du stade, un projet d'environ 300 millions $.

Dans un avis d'intention publié lundi, la RIO indique qu'elle va demander au gouvernement du Québec l'autorisation de conclure une entente avec SNC-Lavalin pour la réalisation des travaux.

L'entente serait négociée sur la base du projet proposé par le soumissionnaire, en octobre 2007, dans le cadre de l'appel d'offres lancé le 22 août 2005.

«On sait que c'est un excellent projet qui a passé tous les tests, les essais en soufflerie, les analyses, etc. C'est un excellent projet», a affirmé Sylvie Bastien, directrice des communications et des affaires publiques au Parc olympique.

Le projet soumis par SNC-Lavalin «satisfait aux exigences de la RIO quant aux caractéristiques de l'ouvrage et a été validé au plan technique par des comités d'experts internationaux en génie et en architecture», estime le gestionnaire des installations olympiques.

Le projet consiste à démanteler la toiture actuelle, à construire le nouvel ouvrage - fixe et rigide -, à réaliser des travaux de renforcement aux structures existantes, à réaliser des travaux connexes et à assurer l'entretien majeur de l'ouvrage pendant une période de 25 ans.

Mais comme la RIO a modifié les modalités de paiement décrites dans l'appel d'offres de 2005, il a été jugé «souhaitable» de donner à d'autres candidats potentiels la chance de se manifester.

«Puisque les modalités de paiement ne sont plus ce qu'elles étaient il y a cinq ans, on doit en toute équité et en toute justice retourner sur les marchés. S'il n'y a pas d'autre candidat, on signe avec SNC; s'il y en a, on va examiner», a expliqué Mme Bastien.

Les postulants éventuels ont jusqu'au 27 août prochain pour déposer leur dossier. Un juré indépendant sera chargé d'évaluer la validité des candidatures et rendre une décision au plus tard le 30 septembre.

Les modifications apportées par la RIO concernent la séquence des versements.

A l'origine, les paiements prévus étaient répartis uniformément sur 25 ans.

En vertu des changements, les versements seront payés à 50 pour cent au moment de l'acceptation des travaux, à 25 pour cent sur cinq ans après l'acceptation des travaux et à 25 pour cent sur une période de 25 ans.

La RIO est convaincue que ce mode de paiement s'avèrera plus avantageux que celui fixé en 2005.

La ministre responsable de la RIO, Nicole Ménard, a refusé de commenter l'avis d'intention de la RIO, préférant attendre de voir si d'autres candidats s'ajouteront à SNC-Lavalin d'ici au 27 août.

A l'heure actuelle, le toit du stade est constitué d'une toile de fibre de verre recouverte de Téflon suspendue au mât. Elle a été installée en 1998.

La toile a subi une rupture majeure le 18 janvier 1999 en raison d'une accumulation de neige.