Le ministre du Commerce international, Michael Fortier, devra mettre les bouchées doubles au cours des deux prochaines semaines s'il veut devenir le prochain député de Vaudreuil-Soulanges le 14 octobre.

Joël-Denis Bellavance LA PRESSE

M. Fortier traîne en effet loin derrière la députée bloquiste sortante Meili Faille dans les intentions de vote, selon un sondage Segma réalisé auprès de 500 électeurs de cette circonscription de la région de Montréal pour le compte de La Presse entre le 25 et 27 septembre derniers.

Consultez les donnnées du sondage.

Une dure à cuire

Mme Faille, qui a défait le député libéral Nick Discepola en juin 2004 et fait mordre la poussière au candidat libéral vedette Marc Garneau en janvier 2006, semble tout simplement imbattable. La députée de 36 ans obtient 49 % des intentions de vote après répartition proportionnelle des indécis, alors que Michael Fortier ne récolte que 21 % des appuis, soit seulement six points de pourcentage de plus que la candidate libérale Brigitte Legault.

La carrière de M. Fortier comme ministre de la grande région de Montréal semble donc compromise. M. Fortier a été nommé au Sénat et s'est vu confier le ministère des Travaux publics en février 2006 afin de permettre à la métropole d'avoir une représentation au cabinet. M. Fortier a été muté au ministère du Commerce international en juin. Il a démissionné de son poste de sénateur le 7 septembre, jour du déclenchement des élections.

Autre mauvaise nouvelle pour le Parti conservateur, le candidat vedette du parti dans Rivière-des-Mille-Îles, l'ancien maire de Saint-Eustache Claude Carignan, n'arrive pas à s'imposer. M. Carignan, que certains observateurs voient comme ministrable s'il est élu, recueille 30 % des intentions de vote, alors que le bloquiste Luc Desnoyers est en tête avec 40 % des appuis des personnes interrogées. Le candidat libéral Denis Joanette ne récolte que 15 %.

Les résultats dans ces deux circonscriptions tendent à démontrer que le Parti conservateur éprouve encore de la difficulté à percer dans la grande région de Montréal.

Trudeau sur la bonne voie

Si M. Fortier semble incapable de réaliser son rêve, le jeune Justin Trudeau, lui, est en bonne voie de remporter son pari dans la circonscription de Papineau. En effet, M. Trudeau récolte 40 % des intentions de vote après répartition proportionnelle des indécis, soit une avance de six points de pourcentage sur la députée bloquiste sortante Vivian Barbot (34 %).

Ces résultats constituent l'une des rares bonnes nouvelles pour le Parti libéral au Québec. À l'extérieur de l'île de Montréal, les appuis aux troupes de Stéphane Dion dépassent à peine 15 %.

Rappelons que l'ancien ministre des Affaires étrangères Pierre Pettigrew a longtemps régné en maître dans Papineau avant de mordre la poussière aux mains de Vivian Barbot en janvier 2006.

Dans Jeanne-Le Ber, le député bloquiste Thierry Saint-Cyr détient une mince avance sur son principal adversaire, le libéral Christian Feuillette. M. Saint-Cyr récolte 33 % contre 28 % pour M. Feuillette, selon le coup de sonde mené par la firme Segma dans cette circonscription autrefois détenue par l'ancienne ministre libérale du Patrimoine, Liza Frulla. Le candidat du NPD, Daniel Breton, obtient pour sa part 18 %. La lutte dans cette circonscription s'annonce donc serrée jusqu'à la toute fin.

Mulcair répéterait l'exploit

Dans Outremont, Thomas Mulcair se dirige facilement vers une autre victoire, si l'on se fie aux résultats du sondage réalisé par la firme CROP dans cette circonscription. Le lieutenant politique de Jack Layton au Québec recueille 37 % des intentions de votre contre 27 % au candidat libéral, le comédien Sébastien Dhavernas. Le candidat conservateur Lulzim Laloshi obtient la faveur de 16 % et la candidate bloquiste Marcela Valdivia 15 %.

Après leur douloureuse défaite en septembre 2007 dans Outremont, un bastion libéral depuis des décennies, les libéraux avaient soutenu qu'il s'agissait d'un accident de parcours et qu'ils rétabliraient leur domination aux élections générales. Force est de constater que M. Mulcair est bien en selle dans Outremont, si l'on se fie au coup de sonde de CROP.

Par ailleurs, le Bloc québécois continue de régner en maître dans la circonscription de Marc-Aurèle-Fortin. Le député bloquiste sortant Serge Ménard (46 %) détient une avance de 26 points de pourcentage sur son plus proche adversaire, le conservateur Claude Moreau (20 %). Toujours selon CROP. Le candidat libéral Roger Frégeau ne recueille que 16 %.