Dès le mois de septembre, le milieu scolaire pourra compter sur de nouvelles lignes directrices en ce qui concerne l'intégration des élèves handicapés ou en difficulté ainsi que sur un plan d'intervention uniformisé.

Mis à jour le 16 juin 2011
Pascale Breton LA PRESSE

Au début du mois, Québec s'est entendu avec la Fédération autonome de l'enseignement (FAE) au sujet de l'intégration des élèves handicapés ou en difficultés d'apprentissage ou d'adaptation (EHDAA).

La Fédération des syndicats de l'enseignement (FSE) avait toutefois rejeté massivement cette entente. Mais hier, la ministre de l'Éducation, Line Beauchamp, s'est montrée optimiste. «Il y a toujours des discussions et elles vont bon train», a-t-elle dit.

La ministre a également reçu, comme prévu, le rapport du conciliateur nommé dans le dossier. D'ici à la fin du mois, les écoles prendront donc connaissance des nouvelles lignes directrices, qui s'appliqueront dès la rentrée scolaire.

«Ces lignes directrices sont essentiellement un reflet de ce qui a été convenu entre la partie patronale, les commissions scolaires et les professeurs», a dit Mme Beauchamp.

Un plus pour les parents

Dès la rentrée, le milieu scolaire pourra également compter sur un plan d'intervention uniforme et informatisé qui sera en place partout au Québec. François Paquet, président sortant de la Fédération des comités de parents du Québec (FCPQ), s'en réjouit: «La ministre sait à quel point les parents l'ont demandé et espéré. Nous sommes convaincus que ce sera un plus pour les parents, mais aussi pour tous les intervenants et les enfants.»

Les besoins particuliers de chaque enfant handicapé ou en difficulté seront consignés dans ce plan, qui suivra l'élève peu importe s'il change d'école ou de commission scolaire. Auparavant, l'enseignant, la direction de l'école et les parents devaient reprendre le processus à zéro à chaque rentrée.

La FCPQ a aussi présenté hier un guide d'accompagnement pour aider les parents d'enfants handicapés ou en difficulté à suivre le parcours scolaire de leur enfant. Il sera accessible dès la rentrée.