Plutôt que de tendre l'oreille aux pacifistes, les Québécois doivent saluer le courage des soldats qui vont combattre «les barbares» afghans, a soutenu le maire de Québec, Régis Labeaume, vendredi.

Mis à jour le 27 févr. 2009
LA PRESSE CANADIENNE

M. Labeaume a livré un puissant plaidoyer en faveur de l'intervention militaire du Canada en sol afghan à l'occasion de la cérémonie marquant le départ prochain de quelque 2000 soldats stationnés principalement à la garnison de Valcartier, près de la capitale.

Pour le maire Labeaume, les opposants à la mission canadienne sont des «bavards emmitouflés dans leur salon», qui ergotent sur l'antimilitarisme.

A son avis, il vaut mieux prendre le parti des soldats combattant les talibans qui, selon lui, sont des barbares valorisant davantage les chèvres que les femmes.

Le nouveau contingent de soldats de Valcartier sera déployé dans la province de Kandahar au cours du printemps. Les départs s'échelonneront de la mi-mars au début du mois de mai.

D'une durée de six à neuf mois, le nouveau séjour des militaires de Valcartier en Afghanistan s'annonce plus périlleux que jamais.

En effet, nombre d'observateurs redoutent une montée de la violence dans le pays alors que des élections présidentielles doivent se tenir au mois d'août.