Des milliers de personnes ont pédalé en silence un peu partout au Québec aujourd'hui pour sensibiliser les automobilistes au partage de la route. Sur la rive-sud de Montréal, l'activité s'est déroulée dans l'émotion, en présence des proches des trois triathlètes fauchées à Rougemont vendredi.

Daphné Cameron LA PRESSE

Selon les organisateurs de la randonnée baptisée Tour du silence, entre 2000 et 3000 personnes se sont donné rendez-vous à Boucherville pour rendre hommage à Christine Deschamps, Lyn Duhamel et Sandra De La Garza Aguilar. Dans les années précédentes, plusieurs dizaines de personnes seulement y avaient participé.

Une soixantaine de membres de l'équipe de Triathlon de Saint-Lambert - dont les trois victimes faisaient partie - ont défilé à la tête de la mer de cyclistes. Deux des trois survivants de la tragédie étaient également du nombre.

Le conjoint de Lyn Duhamel, Marc Flageole, s'est adressé à la foule avant le départ. Il a lancé un cri du coeur pour demander que «tout soit fait» pour éviter d'autres drames du genre sur les routes.

«Faisons en sorte que le départ de Lyn, Christine et Sandra nous permette de pédaler plus loin», a-t-il affirmé en demandant un plus grand respect de la part des automobilistes sur les routes.

L'athlète qui s'adonne à la pratique du Ironman, a également réclamé de meilleures conditions d'entraînement pour les cyclistes de haute performance. «Alexandre Bilodeau ne s'entraîne pas sur une bute de neige dans un stationnement, Jaroslav Halak dans une ruelle et Michael Phelps dans une barboteuse», a-t-il fait remarquer.

France Carignan, qui roulait côte-à-côte avec sa conjointe Christine lorsqu'elle a été renversée par une camionnette sur la route 112 à Rougemont a également participé au rassemblement. Vêtue d'un T-shirt avec la photographie de sa bien-aimée, elle s'est dite à la fois triste et fébrile de participer à l'événement.

«Elle me donne le courage de poursuivre», nous a-t-elle confié. «Le message que je veux absolument lancer aujourd'hui c'est que les cyclistes existent et qu'ils doivent faire attention à nous. La route ça se partage», a affirmé celle qui est allé récupérer son vélo et celui de sa conjointe à la Sûreté du Québec quelques heures plus tôt.

Les adeptes du vélo ont parcouru un trajet d'environ 22 kilomètres. Ils se sont arrêtés pour déposer des gerbes de fleurs à trois endroits où des cyclistes sont décédés sur la rive-sud au cours des dernières années.

Le Tour du silence en était à sa septième édition aujourd'hui. Une quinzaine de randonnées ont eu lieu à travers la province et près de 400 autres à travers le monde. À Québec, le premier ministre Jean Charest a donné le départ de l'excursion. Le premier Tour du silence a eu lieu en 2003 à Dallas aux États-Unis.

Depuis 2004, entre 15 et 20 cyclistes sont décédés annuellement d'un accident de la route au Québec.