De nouvelles aventures attendent le lionceau Boomer au Zoo de Granby. Sa quarantaine terminée, il intégrera aujourd'hui ses nouveaux quartiers intérieurs, à proximité des autres félins. Si tout va bien, il pourrait mettre le bout de son museau à l'extérieur dans une semaine, pour le plus grand plaisir des visiteurs.

Mis à jour le 3 juill. 2008
Marie-France Létourneau

Mais ce n'est pas demain la veille que Boomer se joindra au troupeau de lions du Zoo. «L'introduction avec les autres lions, ça va être long. On parle de quelques mois», a expliqué hier le directeur des soins animaliers, Alain Fafard.

Selon lui, l'opération n'a rien de simple. Boomer devra d'abord apprivoiser ses nouveaux quartiers intérieurs, qui ne sont pas les mêmes que ceux de sa quarantaine. Au cours des premiers jours, le lionceau aura des contacts sonores et olfactifs avec les autres lions, mais il ne les verra pas.

«Il ne reconnaît pas beaucoup les autres lions pour le moment. On veut minimiser les sources de stress pour lui. On va évaluer son comportement», dit M. Fafard.

Lorsque le petit lion, qui a défrayé les manchettes à la fin de l'hiver pour avoir échappé à la surveillance de son propriétaire, un résidant de l'Est de l'Ontario, sera à l'aise avec son nouvel environnement, il pourra explorer le coin extérieur des félins. Mais seul. «Il va déjà connaître les odeurs des autres lions», dit le directeur des soins animaliers.