Il existe, bien enfouie dans la campagne nippone, une petite île splendide et inconnue des touristes. Un endroit presque magique, parce qu'éloigné, calme et divin.

Publié le 13 oct. 2016

XTRA Qu’est-ce qu’un XTRA?

XTRA est une section qui regroupe des contenus promotionnels produits par ou pour des annonceurs.

Un lieu caractérisé par des paysages magnifiques, une nature vierge et cette gastronomie à la fraîcheur impeccable. Cette île, qu'une simple poignée de Japonais peut se vanter d'avoir visitée - et même de connaître - se nomme Shikinejima. Un petit paradis qui se dévoile au terme d'une mini-aventure, et dont les beautés sauvages laissent tout simplement sans voix.

À la découverte d'une île secrète

De Tokyo, le vol se fait à bord d'un tout petit avion qui surplombe l'océan Pacifique, puis les quelques îles dressées dans la mer des Philippines. Comme l'appareil est l'un des seuls à se rendre sur l'île voisine de Niijima, le coût de ce voyage est inversement proportionnel au temps de vol, qui se compte en minutes. Une dépense considérable qu'on oublie pourtant au premier regard, tant la beauté de ce parfait recoin impressionne.

C'est ensuite en bateau, à partir de Niijima, qu'on emprunte la route vers Shikinejima. L'île, comme la nature vierge qui la recouvre, embaume la tradition japonaise. Ici, le temps semble s'être arrêté pour mieux laisser respirer la Terre et ses merveilles. C'est l'honneur de cette culture nippone marquée par l'ancienneté que s'appliquent à préserver les quelque 500 habitants de ce refuge quasi secret. Un vent de coutumes à mille lieues de l'atmosphère technologique et moderne du grand Tokyo, qui fait un bien fou et qui réchauffe le coeur instantanément.

Le premier souvenir de Shikinejima prend forme dans le belvédère Kanbiki, où la vue sur les côtes rocheuses, la baie turquoise et la péninsule d'Izu se révèle inégalée. Déjà, l'impression d'être un voyageur privilégié se fait sentir, jusqu'à devenir rapidement une certitude au moment de la première randonnée. C'est que sur cette petite île (qui ne fait que 12 kilomètres de circonférence), la forêt opaque et mystérieuse se découvre lors de promenades parsemées d'arrêts aux points de vue spectaculaires.

Sur la plage de Nakanoura, il y a lieu d'expérimenter la plongée en Snuba, c'est-à-dire une plongée sous-marine dont la bonbonne d'oxygène est remplacée par un long tube. Sur celle d'Ishishirakawa, un calme parfait semble envelopper le onsen (un bain chaud japonais) qui s'y dresse en pleine nature. Dans cette oasis, on s'adonne au kayak de mer, au surf à pagaie et à la pêche dans la baie de Kambiki, ou encore au camping sous les étoiles. Pourtant, aucun de ces lieux magiques ne saurait être qualifié de « touristique ». Ici, c'est la nature sauvage qui est mise de l'avant, et c'est exactement de cette manière que l'île enchante ses quelques visiteurs.

Rencontres, gastronomie et traditions

Shikinejima, c'est aussi un havre de paix dont la beauté est mille fois rehaussée par la chaleur de ses habitants. Des gens accueillants et d'une bonté sans borne, que ni la barrière de la langue ni l'exotisme (la plupart d'entre eux n'ont jamais quitté leur île) n'effraient. Une communauté fière et souriante, pour qui les splendeurs de son milieu se doivent d'être partagées.

Avoir la chance d'être invité et de participer à un barbecue en plein air au coucher du soleil en compagnie des habitants de Shikinejima, c'est faire partie, pour un instant, de ce cercle aux valeurs exceptionnelles et aux traditions bien ancrées. Une expérience unique, vécue dans un décor à couper le souffle, sur les rives de plages presque inexplorées où il fait bon respirer l'air salé.

Ici, la tradition est partout : elle se retrouve autant dans les rituels gastronomiques que dans ceux des nuits nippones ou de ces fameux onsen. Sur l'île, les hôtels sont des ryokan, des établissements typiquement japonais où les sols sont recouverts de tatamis et où tout prend des airs de touchante cérémonie.

Composés d'un nombre incalculable de petits plats colorés de poissons, de soupes, de légumes marinés, de riz, de fruits de mer, de feuilles et d'algues (et ce, même au petit-déjeuner), les repas traditionnels y sont tout simplement grandioses. En soirée, les grandes tables recouvertes de dizaines de bols prennent des allures de banquets où l'on mange comme des rois. Pendant ce temps, la table basse qui trône au centre de la chambre est remplacée - comme par magie - par un futon japonais, sur lesquels les étrangers comme les locaux dorment la nuit venue. On ouvre la porte de sa chambre avec cette impression d'avoir été gâté, choyé. L'ambiance, des plus exotiques, est aussi apaisante, enveloppante et sans pareil.      

À Shikinejima, les habitants prennent à coeur une jolie coutume lorsque les visiteurs s'apprêtent à quitter leur île. Ils se rendent sur le pont et offrent un long bout de ruban multicolore à chacun des passagers du bateau qui regagne Niijima. Puis, ils laissent se dérouler les bandes de tissu au fur et à mesure que le bateau s'éloigne, jusqu'à ce que ces dernières leur échappent, ce qui rompt ultimement le lien avec les voyageurs. Les rubans bleus, rouges et orangés qui filent au gré du vent forment alors les plus beaux des au revoir.