C’est précisément parce qu’il a lui-même eu un parcours scolaire parsemé d’embûches que Christian Vachon a voulu donner à tous les jeunes les mêmes chances, quelle que soit leur situation. Depuis maintenant 16 ans, la fondation qu’il a créée mise sur une intervention efficace, rapide et innovante pour aider les familles vulnérables à partir l’année scolaire du bon pied. Et ça marche !

Publié le 29 juin

XTRA Qu’est-ce qu’un XTRA?

XTRA est une section qui regroupe des contenus promotionnels produits par ou pour des annonceurs.

Répondre à l’urgence, Christian Vachon connaît ça. Lorsqu’il a eu le désir de créer une fondation qui viendrait en aide aux jeunes venant de familles plus vulnérables, l’ex-ambulancier et pompier s’est inspiré de ses 30 ans de carrière en intervention d’urgence. « La Fondation est un modèle unique, puisque nous travaillons en prévention et que nous sommes extrêmement efficaces dans nos interventions, décrit Christian Vachon. Il faut que l’aide arrive au jeune au bon moment, et de la bonne façon. »

Nous voulons que tous les enfants, dès le début de l’année scolaire, puissent être sur la même ligne de départ. Ce que nous faisons, c’est d’amener les familles vulnérables jusqu’à cette ligne, avant la rentrée

Christian Vachon, fondateur et président, Fondation Christian Vachon

Depuis sa création, en 2006, la Fondation Christian Vachon a soutenu plus de 10 000 jeunes. Son programme est aujourd’hui présent dans 174 écoles de 7 centres de services de l’Estrie et de la Montérégie. Au total, ce sont plus de 5 millions de dollars qui ont servi à fournir à ces jeunes venant de milieux plus vulnérables le nécessaire pour assurer leur réussite éducative et leur développement. Pour certains, il s’agit de matériel scolaire et de vêtements chauds pour affronter l’hiver; pour d’autres, ce sont des repas, des lunettes ou l’inscription à une activité culturelle ou sportive. À chaque réalité son intervention ciblée.

  • André Lachapelle, directeur de l’école St-Luc, une élève de l’école primaire, Christian Vachon et un représentant Desjardins dans le cadre d’un partenariat avec la Fondation.

    André Lachapelle, directeur de l’école St-Luc, une élève de l’école primaire, Christian Vachon et un représentant Desjardins dans le cadre d’un partenariat avec la Fondation.

  • Nathalie Bazin, directrice des finances à l’usine Domtar de Windsor, Jean-François Hamel, directeur adjoint de l’école du Tournesol, et Christian Vachon lors du parrainage de l’école secondaire du Tournesol par Domtar.

    Nathalie Bazin, directrice des finances à l’usine Domtar de Windsor, Jean-François Hamel, directeur adjoint de l’école du Tournesol, et Christian Vachon lors du parrainage de l’école secondaire du Tournesol par Domtar.

  • Chuck Pelletier, propriétaire du restaurant Les Enfants Terribles à Magog, et ses employés qui ont distribué plusieurs cadeaux à des écoles dans le cadre de la campagne de Noël de la Fondation.

    Chuck Pelletier, propriétaire du restaurant Les Enfants Terribles à Magog, et ses employés qui ont distribué plusieurs cadeaux à des écoles dans le cadre de la campagne de Noël de la Fondation.

  • Éric Danjou, propriétaire de la compagnie Orage et donateur de l’évènement, Christian Vachon, Philippe-Antoine Gervais, directeur de l’école de glisse du Mont-Orford et Véronique Rodrigue, directrice adjointe de la Fondation dans la cadre des cours de ski offerts gratuitement à 35 enfants de milieux vulnérables.

    Éric Danjou, propriétaire de la compagnie Orage et donateur de l’évènement, Christian Vachon, Philippe-Antoine Gervais, directeur de l’école de glisse du Mont-Orford et Véronique Rodrigue, directrice adjointe de la Fondation dans la cadre des cours de ski offerts gratuitement à 35 enfants de milieux vulnérables.

1/4
  •  
  •  
  •  
  •  

Recensement annuel : pour travailler en prévention

Pour arriver à agir aussi efficacement, la Fondation Christian Vachon travaille de concert avec les intervenants de première ligne : le personnel scolaire. Ce sont les professeurs, la direction d’école et les éducateurs qui sont les yeux et les oreilles de la Fondation sur le terrain, eux qui connaissent les besoins du milieu mieux que quiconque. C’est donc à partir du recensement annuel réalisé en collaboration avec l’équipe-école que la Fondation se met en action en travaillant avec les partenaires et organismes du milieu.

Nous nous adaptons toujours à l’offre de service des organismes du milieu, de façon à nous assurer que l’ensemble des besoins primaires des jeunes sont comblés, que ce soit par nous ou par un autre organisme.

Christian Vachon, fondateur et président, Fondation Christian Vachon

Centrale d’aide 911

Cette grande agilité permet aussi d’éteindre des feux tout au long de l’année. Même si tout est en place pour que les familles soutenues aient le maximum avant le début des classes, la vie est faite d’imprévus et les demandes d’aide ponctuelles ne sont pas chose rare. Chaque fois, l’équipe de la Fondation se met en action.

Un parent lève la main parce qu’il n’est pas en mesure de fournir un habit de neige à son enfant ? En 48 heures, grâce à un réseau de partenaires, la famille peut se présenter dans un commerce de la région pour s’en procurer un. « C’est maintenant qu’il fait froid, pas dans trois semaines ! » lance Christian Vachon.

En toute confidentialité

À chaque étape de son intervention, la Fondation veille à protéger jalousement la confidentialité de son service. Certains jeunes ont reçu le soutien de l’organisme tout au long de leur primaire et une partie de leur secondaire, sans jamais en avoir la moindre idée ! « Il revient aux parents de choisir d’en parler ou non avec leur enfant », mentionne le fondateur de l’organisme à but non lucratif (OBNL). Les partenaires et donateurs de la Fondation respectent aussi cette volonté, dans l’objectif qu’aucun jeune ne se sente stigmatisé.

En parrainant une école pendant une année scolaire ou en contribuant à offrir le soutien nécessaire aux familles, les entreprises savent qu’elles aident des enfants de leur communauté, point à ligne. Elles savent aussi que leurs dons sont utilisés dans un principe de partenariat avec des entreprises régionales afin de rendre le service rapide et accessible tout en favorisant l’économie locale. Grâce au recensement des besoins mené par la Fondation, l’entreprise partenaire sait précisément quel investissement est nécessaire pour combler les besoins dans l’école parrainée. S’il est fier que le modèle philanthropique qu’il a imaginé fasse ses preuves sur le terrain, Christian Vachon a la ferme conviction qu’en l’adoptant à l’échelle du Québec, il serait possible d’en faire encore plus pour nos jeunes.

COURIR POUR LA CAUSE

Le 17 septembre prochain, 200 équipes de coureurs prendront part au Relais Desjardins du lac Memphrémagog dans l’objectif d’amasser 500 000 $ pour la Fondation Christian Vachon.

Cette publication a été rendue possible grâce au soutien de la Fondation Famille Godin.