Partout où elle se rend avec son Can-Am Spyder, Caroline Sauvé suscite des réactions. Son bolide attire les regards et provoque de belles rencontres. L’adepte de moto trois roues a trouvé le moyen d’intégrer la pratique de ce loisir qu’elle aime tant à son quotidien comme infirmière à domicile. Tout l’été, elle roule, zen et énergisée.

Publié le 15 mai

XTRA Qu’est-ce qu’un XTRA?

XTRA est une section qui regroupe des contenus promotionnels produits par ou pour des annonceurs.

La profession qu’exerce Caroline Sauvé l’amène à parcourir un vaste territoire. Chaque matin, l’infirmière se déplace d’un domicile à un autre pour accompagner les nouveaux parents qui viennent de mettre au monde un poupon. Un rôle gratifiant qui a pris tout son sens pendant la pandémie, alors que les nouvelles mamans, souvent inquiètes, souffraient de l’isolement. « Nous avons eu à les rassurer beaucoup », explique l’infirmière, avec une douceur qui la prédestinait certainement à cette vocation.

Vivre le moment présent

Depuis qu’elle a fait l’acquisition d’un Can-Am Spyder, en 2014, l’infirmière fait ses visites à domicile avec sa machine dès que le temps le permet. Lorsque l’automne est clément, la saison de Caroline peut s’étendre de mai à octobre. « Et même parfois jusqu’en novembre, quand on est chanceux. » De longs mois où l’adepte des routes de campagne s’offre un grand bol d’air frais, plusieurs fois par jour. Rouler et sentir le vent sur son visage, profiter du beau temps tout en travaillant et se sentir énergisée tout au long de la journée : c’est un feeling dont Caroline ne pourrait plus se passer.

Utiliser mon Can-Am pour le travail, ça me permet d’être focus. Quand je roule, je ne pense pas à hier, je ne pense pas à demain : je suis dans le moment présent. J’arrive chez les gens avec l’esprit frais et dispos.

Caroline Sauvé, rider et propriétaire d’un Can-Am Spyder

PHOTO : SIMON COUTURIER-KLXVI. COM

Surprenant roadtrip

Caroline profite aussi de Zoum-Zoum – c’est ainsi qu’elle surnomme son Can-Am Spyder – pour agrémenter ses temps libres. Celle qui a longtemps pratiqué le triathlon retrouve le même plaisir à planifier ses sorties sur la route qu’elle avait à se préparer pour la compétition. Les itinéraires, les escales, la préparation matérielle : elle commence à planifier le tout des mois à l’avance. « La veille du départ, je suis aussi excitée qu’avant un triathlon. » L’été dernier, l’infirmière s’est offert une escapade à Rimouski avec sa mère… de 78 ans !

Les gens n’en revenaient pas ! Ils lui disaient : « Hein, c’est vous qui êtes à l’arrière du Spyder ! » Ma mère a adoré ça parce que c’est confortable et sécuritaire. Elle commence déjà à me demander où on ira cet été !

Caroline Sauvé, rider et propriétaire d’un Can-Am Spyder

1/3
  •  
  •  
  •  

Accessible à tous (et à toutes)

Cette année, Caroline poursuivra la tradition des sorties intergénérationnelles en faisant une longue randonnée en Can-Am Spyder avec sa fille de 21 ans. Elles amasseront des fonds pour lutter contre le cancer du sein. L’adepte de véhicule trois roues adore ces sorties organisées entre « filles » où elle peut rouler avec des passionnées comme elle. Lorsqu’elle ne roule pas avec son conjoint qui monte sur le banc arrière, c’est à cette communauté de femmes riders qu’elle aime se joindre. « Elles comme moi, on apprécie beaucoup le Spyder parce que c’est sécuritaire. »

C’est vraiment pour tous les âges, c’est ça qui est le fun. Je croise des retraitées, des femmes plus jeunes, des femmes de mon âge. Ce que j’aime, c’est qu’on partage la même passion. On est comme les gars : on parle de notre bicycle !

Caroline Sauvé, rider et propriétaire d’un Can-Am Spyder

PHOTO : SIMON COUTURIER-KLXVI. COM

« Embarque ! »

Ce qui est certain, c’est que Zoum-Zoum fait réagir partout où Caroline se balade. Qu’elle se gare chez une jeune famille après une naissance, extirpant son pèse-bébé du coffre avant, ou qu’elle roule avec sa mère qui frôle la quatre-vingtaine, la conductrice fait son effet. « Ce ne sont que des réactions positives, dit-elle. Les gens trouvent ça cool et sont curieux de savoir comment ça marche. » Il se pourrait fort bien que Caroline, avec son bolide, ait donné naissance à de nouveaux adeptes. Lorsqu’une personne de son entourage hésite à conduire une moto trois roues, la réponse de Caroline ne se fait pas attendre : « Embarque, je vais t’emmener faire un tour ! »

Tracez votre route avec Can-Am
Rejoignez Caroline dans la communauté Women of On-Road