Pour une troisième année consécutive, Evol souhaite mettre de l’avant une pluralité de leaders qui contribuent à façonner le paysage entrepreneurial québécois. Et parce que plus que jamais, économie doit rimer avec écologie et équité, la campagne 1001 raisons met en lumière 25 entrepreneur·e·s de tous les horizons qui génèrent des retombées positives sur la société.

Publié le 7 mai

XTRA Qu’est-ce qu’un XTRA?

XTRA est une section qui regroupe des contenus promotionnels produits par ou pour des annonceurs.

Spécialisée en financement accompagné, Evol a l’ambition de transformer l’économie en la rendant plus inclusive, plus équitable et plus durable. La vaste campagne menée par l’organisation pour mettre en lumière des entrepreneur·e·s d’impact s’inscrit donc tout naturellement dans le prolongement de cette mission. Au total, ce sont 25 leaders qui se distinguent cette année grâce à l’initiative 1001 raisons.

Ces agents et agentes de changement viennent de tous les horizons et de toutes les régions, et incarnent la diversité que l’on veut voir dans notre société ainsi que dans notre économie.

Sévrine Labelle, présidente-directrice générale, Evol

Cette cohorte de leaders représente bien la pluralité des visages qui composent notre société : hommes et femmes; venant des grands centres urbains ou des régions; membres des Premières Nations et Inuits; au Québec depuis des générations ou ici depuis peu; personnes racisées; personnes en situation de handicap; membres de la communauté LGBTQ2+… Ils et elles représentent individuellement un pan de notre société et se mobilisent autour d’un objectif commun : changer les choses.

Malgré leur unicité et leur caractère distinctif, ces entrepreneur·e·s ont comme dénominateur commun d’être en sous-représentation dans l’écosystème entrepreneurial. « En ayant un milieu des affaires peu diversifié, le Québec continue de se priver de tout un bassin de potentiel, déplore Sévrine Labelle, et c’est notre prospérité collective qui en souffre. Il est donc impératif de présenter des modèles de tous les horizons et de les reconnaître à leur juste valeur. »

Redéfinir les conventions

En plus d’être à propriété diversifiée et inclusive, les entreprises mises en lumière par Evol ont toutes adopté un modèle d’affaires et des pratiques durables qui génèrent des retombées positives sur la société. « Tous les ambassadeurs de la campagne sont motivés par le désir de laisser derrière eux un monde meilleur en redéfinissant les conventions », souligne Sévrine Labelle, qui se réjouit de constater à quel point ces entrepreneur·e·s ont conscience du pouvoir qu’ils et elles ont pour apporter leur contribution, notamment en inspirant et en incitant d’autres de leurs semblables à passer à l’action.

Et redéfinir les conventions, ça peut se faire d’une multitude de façons. La campagne 1001 raisons en est la preuve. Des exemples ? Une entreprise d’économie circulaire qui lutte contre le gaspillage alimentaire en transformant des légumes pas assez « beaux » pour être vendus en épicerie. Un manufacturier de masques de protection qui sauvent des vies et qui demeurent tout aussi efficaces après 100 passages dans la machine à laver. Une entrepreneure qui veille à l’égalité des chances et à la sécurité des femmes sur les grands chantiers de construction commerciaux. Une boîte qui favorise le maillage entre employeurs et personnes issues de la diversité pour que ces dernières puissent prendre leur place et contribuer positivement à la société.

L'entrepreneur·e d'impact a à cœur de répondre à un problème de notre société et met tout en œuvre pour le résoudre. Pour ce faire, nul besoin d’évoluer dans un domaine particulier comme l’environnement ou les technologies propres.

Sévrine Labelle, présidente-directrice générale, Evol

« Le monde des affaires doit changer »

Adopter l’entrepreneuriat d’impact, ce n’est surtout pas faire une croix sur la rentabilité, comme le fait remarquer la PDG d’Evol. Au contraire, les entreprises qui s’engagent dans cette voie en sortent plus résilientes, ont plus de facilité à recruter, sont plus attrayantes auprès de la clientèle comme des grands investisseurs et peuvent même avoir accès à de meilleures modalités de financement. « Dans l’écosystème d’affaires, les entreprises d’impact finiront par devenir la norme plutôt que l’exception, affirme Sévrine Labelle. Nous voyons cette tendance se dessiner lentement mais sûrement. »

Si les 25 leaders que reconnaît Evol sont avant-gardistes dans leur façon d’entreprendre, l’organisation espère qu’ils et elles inspireront leurs pairs à passer à l’action. « Le monde des affaires doit changer, conclut Sévrine Labelle. Ce n’est plus une question de savoir si les entreprises doivent faire le saut vers des modèles d’affaires plus conscients, mais de savoir quand elles le feront. » Elles ont 1001 raisons de le faire et de passer à l’action.

En savoir plus sur la campagne 1001 raisons

Evol a la volonté de contribuer activement au Plan pour une économie verte 2030 du Québec, qui s'inscrit dans l’objectif 2030 de l’Organisation des Nations unies (ONU). Voici les 17 objectifs de développement durable proposés par l’ONU, sur lesquels s’appuie Evol :

  • Pas de pauvreté
  • Faim « zéro »
  • Bonne santé et bien-être
  • Éducation de qualité
  • Égalité entre les sexes
  • Eau propre et assainissement
  • Énergie propre et d’un coût abordable
  • Travail décent et croissance économique
  • Industrie, innovation et infrastructure
  • Inégalités réduites
  • Villes et communautés durables
  • Consommation et production responsables
  • Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques
  • Vie aquatique
  • Vie terrestre
  • Paix, justice et institutions efficaces
  • Partenaires pour la réalisation des objectifs

En collaboration avec le gouvernement du Québec, le gouvernement du Canada, La Presse, la Banque de développement du Canada, le Fonds de solidarité FTQ, Investissement Québec et Fondaction.