Rien d’étonnant à ce que le fondateur d’Artist in Residence Distillerie, Pierre Mantha, souhaite voir son entreprise grandir des deux côtés de la rivière des Outaouais. Il est lui-même un « p’tit gars de Gatineau » ! Voici comment plus d’une vingtaine de spiritueux de cette marque québécoise partiront bientôt à la conquête de l’Ontario… et de contrées plus lointaines.

Publié le 4 mai

XTRA Qu’est-ce qu’un XTRA?

XTRA est une section qui regroupe des contenus promotionnels produits par ou pour des annonceurs.

Un labo à Gatineau

Des infrastructures propres à l’expérimentation

Avec ses infrastructures modernes, la distillerie gatinoise peut sembler ambitieuse. Elle l’est, pour le Québec — si toutefois on la compare aux impressionnantes installations des grandes marques de spiritueux américains, elle s’avère plutôt modeste. L’entreprise exploite justement cette flexibilité. « Avec une distillerie plus petite, on peut faire plus de tests — c’est devenu notre lab consacré à la R&D [à la recherche et au développement] de nouveaux produits », explique Pierre Mantha.

L’entreprise affirme d’ailleurs y avoir perfectionné au-delà de 70 recettes jusqu’à présent, bien que seulement une vingtaine de spiritueux Artist in Residence soient offerts à la SAQ présentement.

  • PHOTO : MARIE-ANNE GAUDREAULT

  • PHOTO : MARIE-ANNE GAUDREAULT

  • PHOTO : MARIE-ANNE GAUDREAULT

  • PHOTO : MARIE-ANNE GAUDREAULT

1/4
  •  
  •  
  •  
  •  
Découvrez tous les spiritueux

De grands projets à la frontière du Québec

Hawkesbury : un tremplin vers l’Ontario

Pour séduire le marché ontarien, l’entrepreneur québécois souhaitait ouvrir une deuxième distillerie en Ontario. Or un critère important limitait les emplacements possibles : Pierre Mantha tenait mordicus à s’installer dans un milieu francophone.

Après un an et demi de recherches infructueuses, il déniche un terrain de 15 acres à Hawkesbury, une petite ville de 10 500 habitants à mi-chemin entre Montréal et Ottawa, reliée à la Belle Province par un pont. « Comme c’est la ville la plus proche pour de nombreux Québécois et Québécoises [elle avoisine le comté d’Argenteuil et la MRC de Papineau], il y a une cohabitation unique entre les anglophones et les francophones; les gens sont super fins et très fiers », explique Pierre Mantha.

Une importante destination d’agrotourisme

Les travaux d’excavation ont commencé pour ce qui promet de devenir un important centre d’agrotourisme de la région. La première phase de construction nécessitera des investissements de 8 M$ et mènera à la création d’une cinquantaine d’emplois. Les plans prévoient cinq bâtiments qui s’étendront sur 160 000 pi2 : une distillerie à quatre alambics, un entrepôt à forte rotation, une usine d’embouteillage, une autre pour les canettes ainsi qu’une boutique annexée à un restaurant de cuisine éclectique.

Ces installations imposantes et ouvertes au public s’inspirent de celles de la marque de whisky américain la plus vendue au monde. « Je veux que les gens viennent nous voir, qu’ils goûtent à nos produits, qu’ils apprennent comment on les fabrique, et même qu’ils restent pour manger. Ils vont vivre une expérience, quelque chose d’exceptionnel », poursuit Pierre Mantha.

Jouer dans la cour des grands

PHOTO : MARIE-ANNE GAUDREAULT

Exporter le modèle aux États-Unis

Parce que de tels projets mettent des années à se réaliser, Pierre Mantha réfléchit déjà à ses futurs plans d’expansion. L’entrepreneur a fait l’acquisition d’un terrain à Harborcreek, en Pennsylvanie, à une heure de route de Cleveland, en Ohio, et de Buffalo, dans l’État de New York. Son but : répliquer le modèle auprès de ces trois États. « Artist in Residence Distillerie va devenir une marque du Québec qui va rayonner partout, au même titre que les plus grands spiritueux. Et on va bâtir ça une distillerie à la fois », conclut l’entrepreneur.

Combler les petits appétits

Soucieuse de contribuer au développement économique des régions et à la qualité de vie dans les collectivités, Artist in Residence Distillerie soutient financièrement Moisson Outaouais, une banque alimentaire régionale. Avec l’ouverture de sa succursale ontarienne, l’entreprise souhaite offrir une aide semblable à l’Ottawa Food Bank.

Visitez le site Web d’Artist in Residence Distillerie