Nouvelle nourriture, transport, soleil, insectes, sommeil, qualité de l’eau, routine… Lorsqu’on voyage en famille, il y a une foule d’aspects à prendre en considération. Est-ce à dire que c’est une mission impossible ? Chaque semaine, des experts répondent à une question qui vise à faciliter les voyages en famille.

Maude Goyer
Collaboration spéciale

La question

Faire un voyage de randonnée avec des enfants, est-ce possible ? Quelles sont les meilleures destinations ?

La réponse des experts

« C’est tout à fait possible de faire de la randonnée avec des enfants », dit Emmanuel Daigle, guide de trek en haute altitude. « Tout est dans la préparation ! » Ce père de deux garçons, âgés de 10 et 12 ans, mordu de plein air et de randonnée pédestre depuis 23 ans, implique beaucoup ses enfants avant le départ. « On choisit la destination ensemble, explique-t-il. Les enfants regardent des photos sur l’internet, on fait une recherche sur les activités à faire là-bas, on étudie des cartes routières. Je ne les emmène pas en voyage… On vit une aventure ensemble. »

Guide de safari, Caroline Jacques tient le blogue Maman globe-trotteuse depuis bientôt 10 ans. Mère de trois filles de 6, 11 et 12 ans, elle recommande de commencer doucement pour ne pas décourager les enfants. « Je ne dis jamais : “Hey les filles, on va aller marcher”, raconte-t-elle. Je dis plutôt : “On va aller marcher, explorer, découvrir, espionner les animaux et prendre des photos.” Il faut approcher la randonnée de façon ludique et non penser à l’aspect sportif. »

En tenant compte de l’âge des enfants, du niveau de difficulté du sentier (longueur et dénivelé) et de la météo, on habitue tranquillement toute la famille à faire de la randonnée en montagne.

J’aime bien choisir des pistes avec un facteur wow, comme un point de vue sur une chute.

Emmanuel Daigle, guide de trek

Tout en marchant, on peut faire des jeux avec les tout-petits : identifier les oiseaux et les arbres, prendre des photos, réciter des comptines, découvrir l’environnement avec une loupe ou des jumelles…

Le voyage de randonnée à l’étranger est à considérer une fois que les enfants sont des habitués. Parmi les belles destinations familiales, Mme Jacques nomme le Costa Rica, dont « une grosse portion du territoire est consacrée aux parcs nationaux ». L’accessibilité des sentiers et le faible coût de la vie en font un excellent choix de voyage de plein air. « Et ce pays est un chef de file mondial en écotourisme », souligne celle qui a parcouru plus de 40 pays. Selon Emmanuel Daigle, le Pérou offre une expérience de voyage unique. « Il y a beaucoup de belles randonnées, pas trop difficiles, dit-il. Le peuple est accueillant, la nourriture est bonne, et il n’y a pas de décalage horaire. »

Au Canada, l’Ouest est paradisiaque pour les familles amoureuses de grands espaces. Les régions de Banff, de Jasper et de Whistler sont particulièrement populaires pour leurs nombreux sentiers bien aménagés et bien entretenus.

Peu importe où l’on va et la durée de l’excursion, il vaut mieux s’aventurer en montagne en étant bien équipés – et cela est encore plus vrai avec des enfants. Parmi les essentiels : un porte-bébé confortable et sécuritaire, de l’eau en quantité suffisante pour chacun, des collations, des vêtements appropriés selon la température et de bonnes chaussures. « Lors de notre dernière randonnée, qui faisait 14 km, j’estime que 80 % des gens que nous avons croisés étaient mal chaussés, confie Mme Jacques. Acheter de bonnes bottes de randonnée, c’est un bon investissement, pour les adultes comme pour les enfants. »

Anecdotes de parents…

Nous sommes allés dans les Dolomites, en Italie, lorsque notre fille avait 18 mois. Le défi, c’est d’accepter que, certains jours, la randonnée se résumera à une petite marche de 2 km… Les enfants ne coopèrent pas toujours !

Dominique Martel, maman de deux enfants de 3 ans et 9 mois

PHOTO FOURNIE PAR MARIE-CLAUDE JOSEPH

Zachary, à peine âgé de 4 ans sur la photo, a beaucoup marché avec sa mère, Marie-Christine Joseph.

Du haut de ses 3 ans, mon fils a monté le mont Sulphur, à Banff, tout seul, en souriant ! Nous étions impressionnés. Je traîne un porte-bébé, mais on ne s’en sert pas beaucoup.

Marie-Christine Joseph, maman d’un garçon de 5 ans

En voyage au parc national de Shenandoah, en Virginie, pendant une semaine, nous avons fait de la randonnée tous les jours. Notre fille avait alors 18 mois, et j’étais enceinte de mon deuxième enfant.

Marie-Eve Bellfoy, maman de deux fillettes de 2 ans et de 8 mois

En Islande, dans le Landmannalaugar, nous avons emprunté un sentier escarpé et, arrivés au sommet, nous avons mangé notre collation assis sur des roches volcaniques chaudes. Les enfants étaient très impressionnés.

Tiffanie Laborne, maman de deux garçons de 3 et 4 ans