Recherche Voyage
Source ID:; App Source:

À vos vacances: en avion

Martine, la célèbre petite fille de la série jeunesse éponyme, fête ses 60 ans... (Photo Digital/Thinkstock)

Agrandir

Photo Digital/Thinkstock

Martine, la célèbre petite fille de la série jeunesse éponyme, fête ses 60 ans cette année. Tout au long de l'été, nous revisitons les thèmes exploités dans ce classique de notre enfance. Cette semaine: l'avion.

Martine, la célèbre petite fille de la série... (Photo fournie par l'éditeur) - image 1.0

Agrandir

Photo fournie par l'éditeur

Prendre l'avion, c'est souvent le début des vacances! Voici nos conseils pour que le vol ne les gâche pas.

Jamais sans mes chaussettes

Vous partez vers le Sud? Enfiler des tongs à l'aéroport n'est pas la meilleure idée. D'abord parce que, quand on a froid aux pieds, on dort moins bien. Porter des chaussettes améliorera vos chances de dormir dans l'avion et d'arriver à destination plus reposé. Mais pas n'importe quelles chaussettes! On recommande à tous les adultes de porter des bas de contention pour les vols de plus de huit heures, particulièrement si l'on suit un traitement hormonal (ne serait-ce que la pilule contraceptive), si l'on a des problèmes de varices, si l'on a déjà fait une phlébite ou que l'on a le moindre ennui de santé cardiovasculaire, note la Dre Dominique Tessier, directrice médicale des cliniques du Groupe santé voyage. Mais attention: il faut bien choisir les bas, qui ne doivent être ni trop grands ni trop petits. Les boutiques spécialisées offrent normalement un service de mesure, et plusieurs compagnies d'assurance remboursent, du moins en partie, leur achat sous ordonnance.

Manger un peu, beaucoup, pas du tout?

Un peu. «Ce n'est pas pour rien que, à l'origine, les compagnies aériennes servaient des repas aux passagers: cela a un effet calmant, et on se sent mieux avec un peu de nourriture dans l'estomac que s'il est vide», remarque Dominique Tessier. On privilégie les fruits - pour leur effet réhydratant - ou, comme le recommande la Dre Tessier, un plat de gruau instantané: «Il y a toujours de l'eau chaude à bord, c'est réconfortant et facile à prendre.»

Alerte! Le voisin est malade...

Mauvaise surprise: votre voisin immédiat tousse, mouche et renifle, bref, il est visiblement mal en point. Malade. Comment faire pour ne pas attraper ses microbes? «On est malheureusement assez impuissants», note Jo-Anne Hudon, infirmière directrice des cliniques de la Fondation du CHUM (dont la clinique Santé-voyage). Elle recommande à tous les voyageurs de se faire vacciner contre l'influenza et de prendre au moins une journée de repos avant le départ. «Si on est à bout de souffle, fatigué par le travail, le système immunitaire sera moins apte à se défendre des attaques», note Mme Hudon. Lavez-vous régulièrement les mains et utilisez un lubrifiant nasal, à base d'eau, qui protège la muqueuse des irritations facilitant la progression des bactéries dans l'organisme. Et, conseille Mme Hudon, demandez donc à changer de place si l'avion n'est pas complet!

Pour ou contre les somnifères?

Contre! Pour éviter les problèmes de phlébite ou de thrombose, les experts recommandent de se lever au moins toutes les deux heures afin d'activer la circulation sanguine, ce qui est incompatible avec le sommeil lourd induit par les somnifères et la plupart des relaxants musculaires. Dominique Tessier privilégie plutôt une petite dose de Gravol ou de Benadryl (une dose pour enfant suffira pour un adulte), qui permettront de somnoler, voire de dormir, sans s'effondrer dans son fauteuil.

Et la mélatonine?

Bien que les études ne démontrent pas encore l'efficacité certaine de la mélatonine, l'équipe médicale de la clinique de Santé-voyage du CHUM en recommande l'utilisation pour rétablir le cycle circadien déboussolé par le changement de fuseau horaire. On en prend 3 mg, à l'heure du coucher, trois jours avant le vol et trois jours après l'arrivée, à l'aller comme au retour. «C'est vraiment optionnel, mais cela peut limiter les effets désagréables du décalage horaire», note Jo-Anne Hudon.

73%

Est-ce vraiment une surprise? Près de trois voyageurs sur quatre se plaignent de ne pas avoir assez d'espace pour les jambes en classe économique, révèle un sondage mené par le site TripAdvisor auprès de 4300 Américains. Ce désagrément dépasse tous les autres, même ceux du prix des billets, des retards et des mesures de sécurité.

Quel est l'accessoire de voyage essentiel en avion?

De la lecture! Pas moins de 77% des répondants à un sondage mené pour le site TripAdvisor en 2014 affirment apporter systématiquement un livre ou un magazine pour passer le temps dans l'avion, et 52% ont une tablette électronique. Les médicaments suivent de près dans la liste des objets essentiels (53%), devant une collation et une lotion antiseptique pour les mains.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • À vos vacances: en bateau

    Trucs & conseils

    À vos vacances: en bateau

    Martine, la célèbre petite fille de la série jeunesse éponyme, fête ses 60 ans cette année. Tout au long de l'été, nous revisitons les thèmes... »

la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer