L’arrivée hâtive du temps froid au Québec a permis à des stations de ski alpin d’ouvrir un peu plus tôt que prévu dans plusieurs régions de la province. Bonne nouvelle pour les amateurs de glisse : ils pourront profiter de nombreuses nouveautés. Survol.

Pierre-Marc Durivage Pierre-Marc Durivage
La Presse

Owl’s Head

PHOTO FOURNIE PAR OWL’S HEAD

La rénovation du chalet s’est poursuivie à Owl’s Head.

Les stations des Cantons-de-l’Est redoublent d’ardeur pour attirer les skieurs, et c’est particulièrement le cas d’Owl’s Head, avec de nouveaux propriétaires qui poursuivent leurs investissements massifs. Quelque 3,5 millions ont été consacrés à une nouvelle remontée mécanique quadruple fixe qui permettra d’augmenter la capacité d’embarquement du centre de ski de Mansonville à 2200 personnes. La rénovation du chalet s’est par ailleurs poursuivie, notamment avec un nouvel espace restauration et bar. Enfin, le système de fabrication de neige permet dorénavant de recouvrir 80 % des pentes.

> Consultez le site d’Owl’s Head

Mont-Orford

En longeant le lac Memphrémagog, on arrive à la station Mont-Orford, qui ajoute elle aussi une nouvelle remontée mécanique cette saison, celle-là destinée aux tout-petits. Le nouveau tapis magique double recouvert d’un dôme – une première pour un tapis double au Québec – est au cœur du réaménagement des aires d’apprentissage, ce qui a nécessité un investissement de 500 000 $. Par ailleurs, le chalet à la base des pistes a été agrandi pour accueillir davantage de visiteurs. Enfin, des améliorations ont aussi été apportées au système d’enneigement, notamment sur le mont Alfred-DesRochers.

> Consultez le site de Mont-Orford

Bromont

PHOTO FOURNIE PAR BROMONT

La principale nouveauté à Bromont cette année est certainement le Chalet du Sommet, auquel 16 millions ont été consacrés.

En reprenant l’autoroute 10 en direction de Montréal, on arrive à Bromont, qui poursuit le développement de son Projet Altitude, un investissement global de 101 millions échelonné jusqu’en 2026. La principale nouveauté cette année est certainement le Chalet du Sommet, auquel 16 millions ont été consacrés. Outre une vue imprenable sur le paysage montérégien, le chalet proposera un menu certifié Aliments du Québec ; la carte mise au point par le chef Jérôme Bossu sera en effet composée d’au moins 60 % de produits québécois, dont une bonne partie provenant des Cantons-de-l’Est et de la Montérégie.

> Consultez le site de Bromont

Mont Gleason

PHOTO FOURNIE PAR LE MONT GLEASON

Au mont Gleason, on a consacré 3,6 millions à la construction d’un nouveau télésiège quadruple – sa capacité d’embarquement de 2400 personnes à l’heure permettra de doubler l’affluence du centre.

Le centre de ski situé près de Victoriaville procède cette année à son plus important investissement depuis son ouverture en 1969. On a ainsi consacré 3,6 millions à la construction d’un nouveau télésiège quadruple – sa capacité d’embarquement de 2400 personnes à l’heure permettra de doubler l’affluence du centre. La remontée de type téléski double (T-bar) sera ainsi démantelée pour faire place à une nouvelle piste, alors que de nouveaux aménagements permettront d’ajouter 8 % au domaine skiable du centre de Tingwick.

> Consultez le site du mont Gleason

Mont-Tremblant

La grande station des Laurentides continue d’investir. Cette fois, ce sont quelque 14 millions qui ont été consacrés à la deuxième phase de rénovation du Grand Manitou, principal chalet du sommet, de même qu’à l’achat de deux nouvelles dameuses et à l’amélioration de l’enneigement du versant Soleil – on parle de pas moins de 90 canons supplémentaires. Par ailleurs, il faut souligner l’arrivée du Nomade, roulotte alimentaire qui se déplacera un peu partout en montagne en offrant des menus thématiques de type smokehouse ou tex-mex, par exemple.

> Consultez le site de Mont-Tremblant

Sommet Saint-Sauveur

PHOTO FOURNIE PAR SOMMET SAINT SAUVEUR

La grande nouveauté à Saint-Sauveur cette année est la nouvelle remontée mécanique à six places avec bancs chauffants.

La grande nouveauté à Saint-Sauveur cette année est la nouvelle remontée mécanique à six places avec bancs chauffants. Cela fait partie d’un investissement total de 8,6 millions consacré également à l’achat de nouveaux équipements d’entretien des pistes et d’un nouvel équipement de location. Les stations sœurs Morin-Heights, Olympia et Gabriel ont quant à elles eu droit à diverses améliorations, dont de nouvelles pistes et des aires d’accueil renouvelées.

> Consultez le site de Sommet Saint-Sauveur

Ski Montcalm

PHOTO FOURNIE PAR SKI MONTCALM

La station de Rawdon, dans Lanaudière, célèbre ses 50 ans en se dotant d’un nouveau tapis magique couvert d’un dôme, qui permettra de non seulement rehausser le confort de ses usagers, mais aussi d’augmenter la capacité de remontée de 500 à 1500 skieurs à l’heure.

La station de Rawdon, dans Lanaudière, célèbre ses 50 ans en se dotant d’un nouveau tapis magique couvert d’un dôme, qui permettra de non seulement rehausser le confort de ses usagers, mais aussi d’augmenter la capacité de remontée de 500 à 1500 skieurs à l’heure. Comme à Orford, le nouveau tapis magique recouvert sera la clé de voûte de toute la zone d’apprentissage, qui sera trois fois plus grande en 2019-2020. Ce réaménagement a nécessité un investissement de 500 000 $.

> Consultez le site de Ski Montcalm

La Pente à neige

Bien des gens l’ignorent, mais il est aussi possible d’apprendre les rudiments de la glisse à Montréal, à deux pas du métro Angrignon ! Et cette année, La Pente à neige du parc Ignace-Bourget agrandit son domaine skiable en ajoutant une nouvelle piste de niveau intermédiaire, en plus d’une remontée mécanique de type téléski double pour y accéder, une première en 15 ans à Montréal.

> Consultez le site de La Pente à neige