Deux millions de touristes visitent chaque année l’oratoire Saint-Joseph, à Montréal. C’est bien. Mais cela pourrait être encore beaucoup mieux, croient ses administrateurs, qui ont lancé un vaste plan d’aménagement d’observatoire au sommet de la basilique, projet pour lequel ils espèrent maintenant obtenir un million de dollars en dons du public.

Violaine Ballivy Violaine Ballivy
La Presse

La campagne « S’élever pour l’avenir » a été lancée au début du mois d’octobre, avec la participation de diverses personnalités, dont Denis Gagnon, Denys Arcand, Denis Coderre et Gregory Charles. Le budget total du projet est de 100 millions : 62 millions ont été promis par les trois ordres de gouvernement et 11 millions par de grands donateurs. 

La première phase du plan, qui vise à réaménager l’accueil des visiteurs, doit être achevée en 2021. Suivra ensuite la construction de l’observatoire, pièce maîtresse des travaux.

Cela fait depuis 1967 qu’il n’y a pas eu de travaux majeurs à l’Oratoire.

Le père Claude Grou, recteur du sanctuaire 

DESSIN FOURNI PAR ARCHITECTE 49

Les administrateurs de l’oratoire Saint-Joseph ont lancé un vaste plan d’aménagement d’observatoire au sommet de la basilique.

À terme, les visiteurs pourront se rendre dans l’oculus, un espace entre le dôme intérieur et l’extérieur pouvant accueillir jusqu’à 200 personnes à la fois. Puis, de là, grimper par petits groupes (d’une quinzaine environ) jusque dans le lanterneau, tout en haut de la basilique, où ils profiteront d’une vue dégagée de 360 degrés sur la ville de Montréal. 

L’Oratoire mise beaucoup sur le potentiel touristique de l’observatoire. « On remarque déjà une augmentation du potentiel touristique, par rapport aux pèlerins, plutôt stables », dit le père Grou. L’Oratoire estime les retombées touristiques à 61 millions de dollars par an pour Montréal.