(Montréal) Quelque 80 000 visiteurs sont attendus à la 26e Fête des Vendanges Magog-Orford (FDVMO) qui prend son envol ce samedi en Estrie.

Helen Moka
La Presse canadienne

L’événement festif, qui se déroule sur deux fins de semaine, génère des retombées économiques estimées à 5 millions dans la région, selon une étude réalisée par la firme Raymond Chabot Grant Thornton il y a deux ans.

En entrevue à La Presse canadienne, la directrice générale par intérim de l’événement, Myriam Boily, a souligné que 48 % des festivaliers proviennent de la région tandis que l’autre moitié est composée principalement de touristes provenant des autres régions du Québec.

« On fait des sondages pratiquement chaque année et on voit que la clientèle est très variée. Il y a autant des gens de [la MRC] Memphrémagog que de visiteurs de Drummondville, Victoriaville, Montréal et Québec, souligne Mme Boily. C’est vraiment un incontournable dans la région qui apporte de très bonnes retombées économiques. »

En plus de célébrer la fabrication du vin québécois, la Fête des Vendanges Magog-Orford ajoute cette année un tout nouveau pavillon des spiritueux québécois puisque ceux-ci gagnent en popularité.

Le salon des spiritueux permettra aux amateurs de cocktail de recevoir les conseils de mixologues sur place, selon leurs goûts.

De l’engouement pour les produits québécois

Les exposants de la Fête des Vendanges Magog-Orford sont aussi de plus en plus nombreux à constater un engouement pour les produits québécois, affirme la directrice générale de l’événement. Pour Mme Boily, il ne fait aucun doute que les vins québécois « sont exceptionnels et à découvrir ». Elle croit toutefois que la Loi sur le développement de l’industrie des boissons alcooliques artisanales, adoptée en mai 2016 à l’Assemblée nationale, a permis aux vignerons d’ici de se faire connaître par un plus grand public au Québec.

« Depuis que la loi 88 qui est passée et qui permet aux vignobles de vendre leur vin dans les épiceries et les dépanneurs, c’est sûr qu’on a vu la différence ! Nos vignerons nous le disent, même ceux qui vendent des produits agroalimentaires nous le disent, les gens sont beaucoup plus consciencieux et ils veulent consommer des produits régionaux », constate Myriam Boily.

L’événement fait aussi la promotion de divers autres produits régionaux, de quoi satisfaire aussi la curiosité des plus gourmands.

« Notre incontournable est le pavillon des dégustations, avoue candidement Myriam Boily. On retrouve 150 exposants à l’intérieur de ce pavillon de dégustations, où les gens peuvent déguster autant des vins, des cidres, de la bière, des vins fortifiés, des produits agroalimentaires comme des rillettes et des fromages et des produits du canard », dit Mme Boily.

La Fête des Vendanges Magog-Orford se veut par ailleurs un événement familial avec « la Zone des petits raisins » aménagée spécialement pour eux avec des jeux gonflables, du maquillage et de la cuisine scientifique. L’événement est gratuit pour les enfants de 12 ans et moins.

D’ailleurs, les visiteurs peuvent découvrir les joies du vin autrement qu’en le dégustant avec l’activité du foulage des raisins qui consiste à les piétiner dans une grande cuve pour en extraire le jus, une technique utilisée jadis.

La programmation prévoit aussi plusieurs spectacles avec des artistes québécois, mettant notamment en vedette Annie Blanchard, Zébulon et Tocadéo.

La 26e Fête des Vendanges Magog-Orford se déroule sur deux week-ends, soit les 31 août, 1er, 2, 7 et 8 septembre prochains.

> Visitez le site de l'événement