Le tourisme se porte très bien à Montréal. Il est même en croissance de 3 % par rapport à l’an dernier, selon Tourisme Montréal, qui prévoit un record de plus de 11 millions de visiteurs en 2019. Les étrangers les plus nombreux à venir ici sont, sans surprise, les Américains. Pourquoi ? La faible valeur du dollar canadien, la proximité et l’accueil.

Suzanne Colpron Suzanne Colpron
La Presse

Robert Skinner Robert Skinner
La Presse

Enterrement de vie de jeune fille

Sheeva Banton a choisi Montréal pour enterrer sa vie de jeune fille. Elle est venue de New York en voiture, mercredi, avec un groupe d’amies. D’autres sont parties en avion de Los Angeles. En tout, elles étaient 11. « Montréal me rappelle Miami, dit Shira Lasoff, qui est née et a grandi dans la métropole floridienne. Il y a un peu de tout ici : des clubs, des bars, une vie nocturne, un bord de l’eau et de la chaleur. » Qu’ont-elles fait ? « OMG ! répond Marija Kero. On a fait beaucoup de choses : un cours de pole dancing, une chasse au trésor, une journée au spa, une virée dans le Vieux-Port… On est sorties dans les restos et les bars, et on a sablé le champagne. » Pour celle qui se fera passer la bague au doigt en septembre, à Barcelone, ce séjour était tout simplement « fabuleux ». « La nourriture est délicieuse, et la musique est vraiment bonne », dit-elle.

En famille

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Sam et Tamara Shaffer avec leurs deux filles, Chaya, deux ans, et Faigy, 11 mois

Sam et Tamara Shaffer ont aussi passé le week-end à Montréal. Ils sont partis en voiture de l’Ohio pour rendre visite à la sœur de Sam, à Albany. Puis, après un détour par les chutes du Niagara, ils ont décidé de venir passer une semaine à Montréal. Après tout, ce n’est qu’à trois heures et demie de voiture d’Albany, s’est dit Sam, qui voyage avec sa femme et leurs deux filles, Faigy, 11 mois, et Chaya, 2 ans. Au menu des derniers jours : le Jardin botanique, le Vieux-Port et une balade dans différents quartiers de la ville, à commencer par Villeray, où ils ont loué un appartement sur Airbnb, près du métro Jarry. « Avez-vous d’autres suggestions ? », demande Tamara, qui découvrait Montréal.

Un mariage

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Donna Antico (deuxième à partir de la gauche), avec sa famille

Pour Donna Antico, c’était aussi une première. Elle est partie du Bronx, jeudi, pour venir assister au mariage d’une cousine qui vit à Montréal. « C’était magnifique ! », assure-t-elle, en compagnie de son mari, de ses filles, neveux, nièces, petits-enfants. En tout, ils étaient neuf et avaient fait le trajet dans quatre voitures. « Avec les petits, on n’a pas le temps de faire grand-chose », avoue Donna. Les plus jeunes du groupe se promettaient de revenir pour assister au Festival de jazz. « Ça me rappelle New York, glisse Michelle Antico. C’est très semblable, mais moins cher et plus accueillant. » Questionnée sur ce qu’elle pense de Donald Trump, Mme Antico a répondu que tout le monde a sa propre opinion et qu’il valait mieux ne pas en discuter. Mais son mari a ajouté que le principal problème du président des États-Unis, c’est sa présence sur Twitter. « Il devrait arrêter d’intervenir sur les réseaux sociaux, dit-il. Autrement, il fait une bonne job. »

Le 4 juillet

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Du New Jersey, les amies Yara Ourfali, Sarah Ayoubi, Noor Abbaffi, Lana Mudarris et Suzanne Ayoubi

Yara Ourfali, Sarah Ayoubi, Noor Abbaffi, Lana Mudarris et Suzanne Ayoubi habitent au New Jersey, près de New York. Les cinq copines voyageaient ensemble pour la première fois. Elles profitaient du congé de la fête nationale américaine pour faire du tourisme. Pourquoi Montréal ? « Ce n’est pas très loin et c’est une très belle ville », répond Yara Ourfali, assise dans l’herbe, devant une boîte remplie de pâtisseries de chez Christian Faure. « C’est moins fou que New York, et les gens sont plus gentils. Ça me fait penser à San Francisco », ajoute Lana Mudarris, étudiante en dentisterie. Les amies, venues en voiture, logeaient dans un hôtel du centre-ville, à défaut d’avoir pu trouver un appartement sur Airbnb assez grand et à un prix correct. « C’était moins cher d’aller à l’hôtel », affirme Yara Ourfali, qui travaille en ressources humaines.

18 jours

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Florence et Olivier Jazeron avec leurs trois garçons, Lilian, Alix et Eliott

Les Jazeron, de Tours, en France, ont décidé de passer leurs vacances au Québec, cette année, avec leurs trois garçons, Lilian, Alix et Eliott. Pourquoi ? « On a entendu dire que les gens étaient gentils et que c’était facile de voyager avec des enfants », répond Florence, qui était à Montréal depuis moins de 24 heures quand nous l’avons rencontrée. « On n’a pas les yeux en face des trous », blague son mari, Olivier Jazeron. Au programme des prochains jours : trois nuits en camping dans le parc du Mont-Tremblant, une virée du Québec, en passant par le Lac-Saint-Jean, Saguenay, Tadoussac et la capitale québécoise. Puis, avant de repartir, ils prévoient faire un petit saut à Ottawa. « On va habiter dans des appartements loués sur Airbnb, en camping ou alors dans des hébergements insolites : une cabane dans les arbres et une ferme pédagogique », souligne Florence Jazeron.

En couple

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Ellen et son mari, Trip Emerson

Ellen Emerson, elle, était déjà venue deux fois à Montréal. Mais c’était un premier séjour pour son mari, Trip. « J’adore Montréal, dit-elle. La première fois que je suis venue, c’était pour l’Expo 67 avec mon père. » Le couple avait vu, la veille, un grand spectacle des feux d’artifice, un spectacle de cirque, un autre de jazz, visité la basilique Notre-Dame et le mont Royal. « Demain, on s’en va à Québec où on passe deux jours. Après, on va voir des amis au Vermont et on rentre au Connecticut », précise Mme Emerson. « J’adore la combinaison d’architecture de Montréal, du vieux et du moderne. C’est une ville très vivante », ajoute son mari, qui se promettait de manger de la poutine avant de partir.

Tours guidés

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Valérie Bourassa-Blanchette

Valérie Bourassa-Blanchette, qui travaille depuis quatre ans pour Eco Tours, une entreprise spécialisée dans les tours guidés en Segway et en Hoverboard, constate une augmentation de l’achalandage dans le Vieux-Port. Selon Tourisme Montréal, les Américains représentent 7,3 % des touristes qui visitent la métropole. Le pourcentage de touristes internationaux, incluant nos voisins du Sud, est de 8 %, indique la porte-parole de l’organisme sans but lucratif, Andrée-Anne Pelletier. « Le week-end du Grand Prix, les touristes étaient partout. Et le son de cloche des hôtels est excellent. Mais il faudra attendre le mois d’octobre pour faire le bilan de l’été. »