Source ID:8eeb961e7e4738d29ca73ba075802988; App Source:StoryBuilder

Étirer la saison touristique aux Îles-de-la-Madeleine

Les touristes doivent maintenant s'y prendre jusqu'à un... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Les touristes doivent maintenant s'y prendre jusqu'à un an à l'avance pour réserver une maison en vue de l'été suivant aux Îles-de-la-Madeleine.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Les Îles-de-la-Madeleine ont reçu 78 500 visiteurs en 2018. C'est peu, quand on sait que le Musée du Louvre en reçoit - à lui seul - davantage en trois jours, mais c'est beaucoup quand on remarque qu'elles accueillaient à peine 48 500 touristes 10 ans plus tôt. Et que l'essentiel des visites est concentré en deux mois : juillet et août.

Ce pic de fréquentation crée une pression sur le logement : les touristes doivent maintenant s'y prendre jusqu'à un an à l'avance pour réserver une maison en vue de l'été suivant, tandis que des travailleurs étrangers ont souvent du mal à se loger pendant l'été, car leurs propriétaires préfèrent signer des contrats de location du 15 septembre au 15 juin et profiter de la clientèle touristique ensuite.

L'Office de tourisme tâche d'étirer la saison touristique à l'automne et au printemps pour accueillir plus de touristes annuellement, sans engorger la saison estivale.

En mai ou en septembre et octobre, les touristes profiteront de plages quasi désertes et d'un calme exceptionnel, mais plusieurs attraits, restaurants ou hôtels seront alors fermés.




la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer