Les pluies et les vents chauds du 24 et 25 décembre derniers ont donné un deuxième défi de taille cette année aux stations de ski du Québec en plus de la mise en place des mesures sanitaires.

Stéphane Lévesque
Initiative de Journalisme local

En effet, les mauvaises conditions météorologiques ont forcé pratiquement toutes les stations à fermer leurs portes temporairement. Ce qui fait que les centres de ski ont accueilli, avec soulagement, le retour du froid et l’arrivée de la première bordée de neige pour célébrer le Nouvel An.

Selon les données préliminaires recueillies par l’Association des stations de ski du Québec (ASSQ), les stations constatent un grand engouement pour les sports de glisse en temps de COVID. Plusieurs stations affichaient d’ailleurs complet pour le dernier week-end des vacances des Fêtes… en tenant compte des capacités réduites évidemment !

« Les mesures sanitaires mises en place par les stations de ski sont respectées par la très grande majorité des skieurs et planchistes. Quelques rappels sont nécessaires surtout dans les files d’attente des remontées mécaniques pour le port du masque », souligne Jean-Michel Ryan, président du conseil d’administration de l’ASSQ et président du Mont Sutton.

« Déjà, la distanciation de 2 mètres a pour conséquence d’allonger les files d’attente. On a donc l’impression d’avoir plus de clients qu’à l’habitude, mais les stations opèrent dans les faits avec une capacité réduite de 33 à 50 % selon le profil de station », ajoute le grand patron du Mont Sutton.