À Sainte-Anne-de-la-Pérade, en Mauricie, les pourvoyeurs s’affairent ces jours-ci à louer leurs cabanes pour la prochaine saison de pêche au poulamon de l’Atlantique sur glace.

Simon Chabot Simon Chabot
La Presse

Or, la Santé publique n’a toujours pas donné son feu vert à l’activité qui est habituellement lancée dans les jours suivants Noël.

« La situation épidémiologique actuelle ne permet malheureusement pas d’autoriser les activités des petits poissons des chenaux pour l’instant », ont fait savoir les autorités sanitaires de la région à TVA plus tôt la semaine dernière.

Les discussions se poursuivent toutefois. Selon le pourvoyeur Steve Massicotte, il s’agit pourtant d’une activité sécuritaire : « On ne peut pas être mieux isolé qu’une famille dans une cabane de pêche », a-t-il déclaré au Nouvelliste.

Mais la mairesse de Sainte-Anne-de-la-Pérade, Diane Aubut, préférerait que la saison soit annulée : « Les citoyens sont inquiets, a-t-elle déclaré à TVA. Ils ont peur de l’affluence des visiteurs. »