À Sainte-Anne-de-la-Pérade, en Mauricie, les pourvoyeurs s’affairent ces jours-ci à louer leurs cabanes pour la prochaine saison de pêche au poulamon de l’Atlantique sur glace.

Publié le 8 déc. 2020
Simon Chabot
Simon Chabot La Presse

Or, la Santé publique n’a toujours pas donné son feu vert à l’activité qui est habituellement lancée dans les jours suivants Noël.

« La situation épidémiologique actuelle ne permet malheureusement pas d’autoriser les activités des petits poissons des chenaux pour l’instant », ont fait savoir les autorités sanitaires de la région à TVA plus tôt la semaine dernière.

Les discussions se poursuivent toutefois. Selon le pourvoyeur Steve Massicotte, il s’agit pourtant d’une activité sécuritaire : « On ne peut pas être mieux isolé qu’une famille dans une cabane de pêche », a-t-il déclaré au Nouvelliste.

Mais la mairesse de Sainte-Anne-de-la-Pérade, Diane Aubut, préférerait que la saison soit annulée : « Les citoyens sont inquiets, a-t-elle déclaré à TVA. Ils ont peur de l’affluence des visiteurs. »