Y’aura-t-il un vaccin ? Pourra-t-on voyager ? Nul ne sait quelles contraintes imposera la pandémie l’été prochain, mais une chose est certaine, vous pourrez réserver vos nuitées de camping dans les parcs nationaux et établissements touristiques de la SEPAQ dès samedi.

Simon Chabot Simon Chabot
La Presse

Avec la fermeture des frontières, les Québécois ont pris d’assaut les parcs nationaux l’été dernier. Beaucoup de voyageurs ont même dû renoncer à un séjour en nature faute de place. Or, les plus prévoyants d’entre eux pourront réserver leur emplacement de camping ou leur unité de prêt-à-camper dès le samedi 14 novembre à 8 h.

Comme pour la mise en vente de l’abonnement annuel plus tôt cette année, la Société des établissements de plein air du Québec (SEPAQ) s’attend à une forte fréquentation de son site pour l’ouverture des réservations. Une salle d’attente virtuelle sera mise en place.

« Un rang de priorité sera distribué aléatoirement parmi ceux qui accèdent à la salle d’attente quelques minutes avant l’ouverture d’une plage de réservation, précise la SEPAQ dans un communiqué. Le principe du premier arrivé premier servi s’appliquera par la suite. » L’organisme recommande aussi de créer son compte client avant samedi matin pour faciliter les transactions.

Tous les parcs et établissements n’ouvriront pas les réservations à la même heure. Les parcs nationaux du Bic et de la Yamaska, le camping des Voltigeurs, le centre touristique du Lac-Kénogami et celui du Lac-Simon ouvriront le bal à 8 h. Les séjours dans certains secteurs du parc du Mont-Tremblant ne pourront être réservés qu’à partir de 15 h.

En tout, la SEPAQ gère 7000 emplacements de camping et 670 unités de prêt-à-camper. L’organisme rappelle qu’il est déjà possible de réserver un emplacement ou une unité dans les réserves fauniques du réseau.

> Consultez le site de réservations de la SEPAQ