(Bedford) Il y a des circuits cyclistes qui, au fil des ans, sont devenus des classiques. Dans Brome-Missisquoi, c’est le circuit du Patrimoine qui revendique ce titre.

Stéphanie Morin Stéphanie Morin
La Presse

« C’est notre circuit le plus populaire, lance Guylaine Beaudoin, conseillère en développement touristique pour le CLD Brome-Missisquoi. Les cyclistes viennent s’y faire les jambes en début de saison et il est fréquenté toute la saison par les cyclistes occasionnels. »

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Construit en 1830, l’ancien moulin à grains de Stanbridge East abrite désormais le Musée du comté de Missisquoi.

La popularité du circuit est facile à concevoir. Il se déploie doucement sur une quarantaine de kilomètres, sur des routes de campagne où la circulation automobile reste faible (hormis un tronçon ; nous y reviendrons). On y découvre d’un coup de pédale à l’autre les deux facettes patrimoniales de la région : son passé loyaliste et sa grande tradition agricole.

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

La grange Alexander Solomon-Wallbridge étonne avec son architecture unique. Ses 12 façades en font un monument historique unique au Québec.

C’est à Bedford et à Stanbridge East qu’on croise les plus beaux exemples d’architecture loyaliste. Fières maisons de briques plantées sur des pelouses manucurées, église anglicane (ou unie), ancien moulin à broyer le grain bordant la rivière aux Brochets.

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LAPRESSE

Les petits cimetières sont nombreux sur ce parcours planté en terre loyaliste.

Au lieu-dit de Mystic, il faut sortir du circuit proposé par l’Office de tourisme de Brome-Missisquoi pour apercevoir la fameuse grange dodécagonale Wallbridge, un monument historique unique au Québec qu’il est possible de visiter, même en ces temps de coronavirus.

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Pierre Normandeau, propriétaire du restaurant-chocolaterie L’Œuf. Un arrêt obligé pour une pause sucrée…

Cet accroc à l’itinéraire officiel nous a aussi permis de savourer une crème glacée maison au café du restaurant-chocolaterie L’Œuf en plus d’éviter, sur le chemin du retour vers Bedford, la route 235. Le chemin de Mystic, étroit et bordé d’arbres pour nous faire de l’ombre, est mille fois plus agréable que la route provinciale qu’il faut partager avec des poids lourds flirtant avec l’excès de vitesse.

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Le circuit traverse plusieurs paysages champêtres, comme ici sur le chemin de Philipsburg.

Hors des municipalités de Bedford et de Stanbridge East, le reste du circuit permet de sentir (au propre comme au figuré) la riche tradition agricole de la région. On dépasse des vergers, dont les arbres se ploient sous le poids des pommes naissantes, des vignobles qui se gorgent de soleil, des vaches qui broutent à l’ombre. La virée nous a aussi offert un chevreuil sautillant en plein champ et une dinde sauvage qui glougloutait au milieu de sa marmaille indisciplinée. Des chiens nous ont salués en jappant sans grande conviction et des chats de ferme nous ont regardés passer, complètement indifférents à nos appels répétés. « Minou, minou, minou… »

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Les vieilles granges ponctuent le parcours, comme autant de témoins de la riche tradition agricole de la région.

Le circuit offre aussi de belles surprises, comme un pont couvert plus que centenaire, une rivière paresseuse qu’on longe avec bonheur et des tunnels de verdure formés par les arbres. À l’automne, ces derniers doivent devenir spectaculaires avec leurs teintes de rouge et d’orangé.

Sous nos pneus, la route montrait des signes d’âge qui témoignent du passage répété des tracteurs. Ici, les Formules 1 à deux roues seraient mal en point, surtout sur les courts tronçons de gravier. Il faut s’attendre à quelques trous et quelques bosses. Rien pour gâcher le plaisir de rouler, à condition d’y être préparé.

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Les vignobles, comme ici le Domaine du Ridge, sont des attractions incontournables du circuit cycliste.

Le circuit, de niveau facile, est caractérisé par de douces montées et descentes, ainsi que de grandes sections sans dénivelé. C’est un circuit parfait pour une courte sortie de quelques heures, idéale pour les contemplatifs ou pour ceux qui veulent s’initier aux joies du vélo.

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Le pont couvert Guthrie, à Saint-Armand

À ne pas manquer

> La crème glacée au café L’Œuf, à Mystic

> L’ancien moulin à grains de Stanbridge East, devenu un musée régional

> Le pont couvert Guthrie (idéal pour un égoportrait !)

> Les vignobles, notamment sur le chemin Ridge

Carte d’identité

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Le Circuit du Patrimoine est plutôt plat, avec, çà et là, de douces montées et descentes.

Distance : boucle de 42 km

Durée : environ deux heures trente

Dénivelé : plat

Droits d’accès : gratuit

Stationnement : face à l’église de Bedford ou près de la grange Wallbridge à Mystic

> Consultez le site du Circuit du Patrimoine