Les croisières et la location d’embarcations nautiques semblaient hautement compromises en raison des mesures sanitaires imposées par la Santé publique.

Stéphanie Morin Stéphanie Morin
La Presse

Au parc de la Rivière-des-Mille-Îles, on a toutefois décidé d’aller de l’avant avec ces deux volets d’activités, malgré le casse-tête que cela implique.

La location d’embarcations, qui débute le 18 juin, se fera dorénavant par blocs de trois heures minimum, pour laisser le temps au personnel de désinfecter les embarcations, les vestes de flottaison et tout le matériel, avant et après chaque location.

L’ensemble des parcours autoguidés seront accessibles, mais le débarquement ne sera permis que sur certaines îles de ce vaste refuge faunique.

Les croisières à bord du Héron Bleu, un classique depuis 1998, reprendront en juillet, lorsque les directives gouvernementales pour les bateaux de moins de 100 personnes seront connues, mais le nombre de passagers sera réduit de 48 à 20, environ.

Un guide sera à bord pour faire découvrir la faune et la flore des îles. À savoir : l’accès au centre d’exploration sera interdit aux visiteurs cet été, le bâtiment étant réservé aux jeunes du camp de jour.

> Consultez le site du parc de la Rivière-des-Mille-Îles