La liste:-1:liste; la boite:1322676:box; tpl:html.tpl:file
Source ID:; App Source:

Un musée dont vous êtes le héros à Saint-Jean-Port-Joli

Le Musée de la mémoire vivante a été... (Photo: Corporation Philippe-Aubert-de-Gaspé)

Agrandir

Le Musée de la mémoire vivante a été construit entre le fleuve et la route 132 en respectant l'allure extérieure initiale de l'endroit où l'écrivain et seigneur Philippe Aubert de Gaspé a écrit Les anciens Canadiens.

Photo: Corporation Philippe-Aubert-de-Gaspé

Sylvie Ruel
Le Soleil

La vieille théière de grès qui traîne depuis des lunes sur l'étagère de votre bibliothèque vous rappelle non sans émotion les repas de Noël chez votre grand-mère? Et la pinte de lait en verre que vous avez convertie en vase à fleurs évoque les étés de votre enfance à la campagne?

Vous avez connu la pêche à l'anguille? Avez été un fan d'Elvis Presley? Vous vous rappelez de votre première communion? De vos vacances au bord du fleuve?... Et vous aimeriez raconter tous ces souvenirs afin de les partager avec d'autres? Que diriez-vous de les consigner dans un musée de la mémoire vivante? Oui, un musée, où chaque individu, peu importe ses origines et son rang, peut déposer ses souvenirs, récits et témoignages de vie. Voilà qui est fort intéressant pour les générations à venir! Ce musée est unique au Canada et il vient d'ouvrir ses portes à Saint-Jean-Port-Joli, à l'endroit même où l'écrivain et seigneur Philippe Aubert de Gaspé a écrit Les anciens Canadiens (1863). Il s'inspire en fait des musées de la personne, une formule développée en Europe.«Philippe Aubert de Gaspé a raconté dans ses écrits les coutumes et traditions de son temps pour les léguer aux générations futures. Ici, dans ce musée, nous faisons la même chose, poursuivant ainsi la mission du dernier seigneur de Saint-Jean-Port-Joli», rappelle Jean-Louis Chouinard, de la Corporation Philippe-Aubert-de-Gaspé. Cette dernière a été créée en 1987 dans le but de reconstruire le manoir seigneurial, incendié en 1909, sur les lieux où il avait été construit en 1764, après que le premier manoir de 1740 eut brûlé au moment de la Conquête.

Il ne s'agit pas d'un musée consacré à l'histoire du régime seigneurial, mais bien d'un musée dédié au patrimoine immatériel; il a comme vocation la collecte et la mise en valeur des récits et témoignages de vie de ses différents publics dans le but d'enrichir leur compréhension du monde et de transmettre des repères culturels aux générations futures. «Chaque personne a quelque chose à donner à la société, affirme M. Chouinard. Un individu est même venu ici pour relater l'achat de sa première voiture.»

Ouvert au public depuis juin, le Musée de la mémoire vivante a été reconstruit entre le fleuve et la route 132 en respectant les dimensions et l'allure extérieure initiale du bâtiment. Sur les lieux, on a mis en valeur les fondations du précédent manoir, découvertes lors de fouilles archéologiques, ainsi qu'un cellier remontant au Régime français, un four à pain et un caveau à légumes.

La salle d'entrée est consacrée à l'écrivain canadien (1786-1871), qui fut père de 13 enfants, avocat, shérif de la ville de Québec et qui fut incarcéré pendant quatre ans pour mauvaise administration. Aubert de Gaspé se réfugia ensuite à Saint-Jean-Port-Joli pour écrire à l'âge de 74 ans son unique roman Les anciens Canadiens et ensuite ses Mémoires (1866).

Expositions permanentes

Le Musée présente deux expositions permanentes intitulées Souvenirs de table et Saint-Jean-Port-Joli, une histoire d'amour. Dans la première, on y aborde l'alimentation à travers différents temps : temps ordinaires, temps difficiles et temps de fêtes. Sur des tablettes, on trouve des objets qui sont déclencheurs de mémoire. On peut s'asseoir devant un petit écran et prendre le temps d'écouter les souvenirs qui y sont relatés. «Au retour de la messe de 11h, le dimanche, en ouvrant la porte de la maison, ça sentait toujours le rosbif, puis il y avait un dessert au four. On entendait le bruit du pilon à patates. Je n'oublierai jamais ça», raconte un visiteur. Sur les tablettes, des casiers vides attendent d'autres objets déclencheurs de mémoire. Ce pourrait bien être un de vos objets et un de vos récits.

L'exposition Saint-Jean-Port-Joli, une histoire d'amour recueille également les témoignages de visiteurs et vacanciers qui ont séjourné à Saint-Jean-Port-Joli. Ces deux expositions évolueront dans le temps puisqu'elles seront continuellement enrichies avec les témoignages et récits des visiteurs.

Dans ce musée, on trouve également un cabinet de curiosités, où est présentement exposée une collection de 300 objets en poterie datant du Régime français jusqu'au début de 1900. On y trouve aussi une salle avec studios pour l'enregistrement des témoignages. Et une deuxième salle pour l'audition et la consultation des divers témoignages. On recueille les histoires de vie et témoignages sous toutes ses formes (orales, écrites, audiovisuelles, numériques, graphiques...) et autant celles des individus que des entreprises. Ce musée est en soi une mémoire vivante en constante évolution. On peut entendre quelques témoignages sur le site du Musée : www.memoirevivante.org.

Repères

Musée de la mémoire vivante

710, avenue de Gaspé Ouest, Saint-Jean-Port-Joli

www.memoirevivante.org.

À voir autour :

° La petite église de Saint-Jean-Port-Joli, bâtie en 1779. Elle contient de nombreuses oeuvres d'art réalisées par les Bourgault et autres artistes canadiens. C'est sous le banc seigneurial que repose le seigneur Philippe Aubert de Gaspé.

° Musée des anciens Canadiens : on y retrace l'histoire de la sculpture et des métiers d'art de Saint-Jean-Port-Joli, capitale de l'artisanat.

www.museedesanciens canadiens.com

° Musée maritime du Québec, à L'Islet : on y raconte le fleuve Saint-Laurent, ses pilotes, marins, gardiens de phare et capitaines qui ont fait l'histoire du pays.

www.mmq.qc.ca

À découvrir :

° La Salicorne, un charmant petit resto en bordure du fleuve qui fait honneur aux produits du terroir régional. On y trouve aussi un bel assortiment d'épices, des huiles d'olive et des vinaigres aromatisés... et plus d'une trentaine de thés.

16, chemin des Pionniers Ouest, L'Islet-sur-Mer (face à l'église)




la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer