Le conflit de travail déclenché le 15 septembre chez Air France a causé bien des maux de tête aux passagers qui devaient voler sur les ailes du transporteur.

Nathaëlle Morissette LA PRESSE

Dans un premier temps, Air France a proposé des mesures pour dédommager les voyageurs lésés par la grève dont le voyage était prévu avant le 30 septembre. Au-delà de cette date, les annulations ou les reports se sont fait en vertu des conditions rattachées au type de billet acheté, comme en temps normal. Les voyageurs craignant de voir leurs vols annulés ont été redirigés vers le site internet d'Air France. Pour ceux qui n'arrivent pas à s'y retrouver, voici quelques scénarios prévus pour les voyageurs touchés:

• Les passagers dont le voyage était initialement prévu avant le 30 septembre ont été invités à changer les dates de leur billet sans frais.

• En cas d'annulation, Air France a versé un remboursement équivalant au prix du billet ou un crédit valable pour un an sur un prochain achat.

• Les clients dont le voyage est prévu à partir du 1er octobre n'ont pas été visés par des mesures exceptionnelles.

Malgré la grève, Air France assure avoir maintenu 50% de ses activités à Montréal. Normalement, pendant la saison estivale (jusqu'au 29 septembre), Air France compte trois vols par jour depuis la métropole. Dans le contexte de la grève, si un vol a été annulé ou retardé de plus de cinq heures, en plus d'obtenir un remboursement complet du billet, les passagers peuvent demander une compensation. Il est possible de faire une réclamation en remplissant un formulaire en ligne, sur le site du transporteur.

Info: 1 800 667-2747 ou www.airfrance.ca