Pour Tintin et la capitaine Haddock, la question pécuniaire ne semblait pas faire problème. Vu le nombre croissant de milliardaires vivant sur la planète (même s'ils me donnent l'impression de ne pas évoluer sur la même que moi), il s'en trouvera certainement plusieurs qui seront prêt à débourser les 150 millions $ requis pour graviter en orbite autour de la lune.

Publié le 19 mai 2011
André Désiront CYBERPRESSE

C'est le tarif fixé par la compagnie Space Adventure, qui  veut envoyer des touristes en orbite autour de la lune, en 2015.

Jusqu'ici Space Adventures, qui travaille en collaboration avec l'Agence spatiale fédérale russe (Roskosmos), a envoyé sept touristes séjourner dans la station spatiale internationale, dans le cadre de forfaits en formule tout inclus ou presque (les boissons alcoolisées n'étaient pas comprises). Le premier était le milliardaire Dennis Tito, qui a pris un congé temporaire de la gravité terrestre le 28 avril 2001. Le dernier était notre Guy Laliberté national, en septembre 2009.

L'un d'entre eux, Charles Simonyi, qui est un des grands patrons de Microsoft, a même récidivé (en 2009, après une première expérience en 2007). Space Adventures n'a pas révélé s'il avait bénéficié d'une réduction à titre de prime de fidélité, mais mon sentiment est qu'il l'aurait méritée.

Les vols sublunaires amèneront les touristes séjourner dans l'espace pour une période de sept à huit jours, soit quatre pour l'aller-retour et autant pour les circonvolutions autour de la lune. Et Space Adventures les annonce au tarif de 150 millions $, sur la base de deux personnes partageant la même chambre - pardon, la même capsule spatiale. Encore devront-ils la partager avec le pilote russe!

>>>Lire la suite sur le blogue d'André Désiront