Il y aura bientôt un siècle que le RMS Titanic, qui était à l'époque le plus gros paquebot transatlantique jamais construit, appareillait de Southampton en direction de New York. Le 14 avril 1912, à 23h40, alors qu'il approchait de Terre-Neuve, il percuta un iceberg sur son flanc tribord et, un peu moins de trois heures plus tard, il était englouti par les flots. La compagnie norvégienne Fred Olsen Cruise Line a décidé de rééditer l'événement pour commémorer le centième anniversaire du naufrage le plus médiatisé de l'histoire maritime. Le 12 avril 2012, un paquebot de sa flotte, le Balmoral, qui jauge 43 500 tonnes, partira de Southampton avec à son bord exactement le même nombre de passagers que le Titanic: 1309.

Publié le 24 mars 2011
André Désiront CYBERPRESSE

Le navire fera escale à Halifax pour permettre aux passagers d'aller se recueillir sur les tombes de 121 victimes du naufrage inhumées au cimetière de la ville. La croisière affiche complet depuis la fin du mois de janvier et la liste d'attente est longue. Intérêt morbide? Non : croisière thématique.

C'est le moyen que les compagnies ont trouvé pour remplir leurs paquebots en périodes creuses. Et elles en offrent pour tous les goûts. Les armateurs européens se montrent particulièrement imaginatives en la matière.

Ainsi, outre cette croisière commémorative du Titanic, Fred Olsen commercialise une «croisière Agatha Christie» (sur le même Balmoral, le 23 avril : Mathew Prichard, le petit fils de la romancière sera à bord), la compagnie britannique Swan Hellenic annonce, pour sa part une croisière de «créativité littéraire» («Libérez l'écrivain qui sommeille en vous!», proclame la publicité), et la compagnie italienne MSC Cruises propose une panoplie de départs à thèmes qui vont de la danse sociale aux hobbies.

>>>Lire la suite sur le blogue d'André Désiront