La liste:-1:liste; la boite:1322676:box; tpl:html.tpl:file
Source ID:; App Source:

Montréal perdra 100 000 touristes

La crise économique fera perdre 100 000 touristes à Montréal en 2009... (Photo: David Boily, Archives La Presse)

Agrandir

Photo: David Boily, Archives La Presse

La crise économique fera perdre 100 000 touristes à Montréal en 2009 comparativement à l'an dernier, selon les prévisions de Tourisme Montréal. Et l'épidémie de grippe porcine pourrait empirer les choses.

Tourisme Montréal a profité du lancement de sa campagne de promotion, hier, pour dévoiler ses prévisions. Le nombre de touristes séjournant 24 heures ou plus dans la métropole devrait atteindre 6,9 millions cette année, soit 1,6% de moins qu'en 2008.

 

C'est la première fois depuis 2004 que Montréal devrait observer une baisse de touristes. La métropole subissait alors les contrecoups de la crise du SRAS.

«C'est dommage, mais ce n'est pas la catastrophe non plus, a dit Charles Lapointe, président directeur général de Tourisme Montréal. L'industrie du tourisme n'échappe pas à la crise économique.»

La baisse pourrait toutefois être pire en raison de l'éclosion de l'épidémie de grippe porcine au Mexique, phénomène qui n'a pas été pris en considération dans le calcul des prévisions.

«On a une assez bonne clientèle mexicaine, c'est un marché en croissance depuis trois ans. C'est une inquiétude», a dit M. Lapointe, qui craint que les Mexicains soient contraints de rester dans leur pays. L'an dernier, 80 000 Mexicains ont séjourné dans la métropole.

Michel Archambault, titulaire de la chaire de tourisme Transat de l'ESG-UQAM, estime qu'une pandémie pourrait avoir un effet important sur l'ensemble des destinations. «Mais dans un autre sens, la grippe et la crise économique inciteront peut-être les Québécois à rester plus proches de leur domicile cet été», nuance-t-il.

Malgré l'incertitude, Tourisme Montréal dépensera cette année un demi-million en publicité pour attirer la clientèle mexicaine. Au total, la campagne de 2009 s'élève à 8 millions, et elle se fera exclusivement sur le web, une première pour Tourisme Montréal.

«Étant donné la récession, on veut démontrer que Montréal est la destination idéale pour une escapade de deux à quatre jours. On mise sur la vie nocturne, la gastronomie, le shopping, le plaisir de vivre», indique Charles Lapointe.

La campagne de Tourisme Montréal prévoit une somme supplémentaire de 1,4 million destinée à la clientèle d'affaires. D'ailleurs, la métropole devrait connaître une année faste en matière de congrès et de réunions d'affaires. À ce jour, les réservations prévoient 50 000 nuitées de plus qu'en 2008.

C'est d'ailleurs l'arrivée de cette clientèle plus aisée qui devrait permettre de maintenir les revenus touristiques en 2009. Malgré la baisse du nombre de touristes, leurs dépenses resteront les mêmes que celles de l'an dernier (2,1 milliards), selon les prévisions de Tourisme Montréal.

 




la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer