La liste:-1:liste; la boite:1322676:box; tpl:html.tpl:file
Source ID:; App Source:

Une taxe à l'obésité dans les avions?

Dans le cadre d'un sondage en ligne organisé par le plus grand transporteur à... (Photo: archives AFP)

Agrandir

Photo: archives AFP

André Désiront
La Presse

Dans le cadre d'un sondage en ligne organisé par le plus grand transporteur à bas prix du monde, Ryanair, quelque 30 000 clients ont suggéré l'instauration d'une «taxe à l'obésité» pour les passagers affligés d'un excès de poids trop important.

La compagnie aérienne avait soumis une série d'idées susceptibles de réduire les coûts d'exploitation et demandé à ses passagers de voter pour celles qui leur semblaient les plus prometteuses. Elle a enregistré plus de 100 000 réponses.- 29% des répondants ont opté pour l'imposition d'un supplément aux passagers affligés d'un surplus pondéral.

- 25% ont appuyé l'idée de faire payer un euro pour obtenir du papier de toilette.

- 24% ont voté pour la transformation d'une cabine de toilettes en fumoir accessible au coût de 3 euros.

L'imposition de «frais de couverts» de 2 euros pour les voyageurs qui consomment leur propre nourriture à bord a récolté 8% des suffrages. L'idée d'une «taxe à l'obésité» semble avoir été retenue, puisque Ryanair a entamé cette semaine la seconde étape de son enquête en affichant sur la page d'accueil de son site la question suivante: «Quel supplément les passagers surdimensionnés devraient-ils défrayer?»

Et ceux qui acceptent l'invitation de voter sont priés de choisir entre quatre méthodes de calcul de la surcharge. On leur demande s'il faut calculer le supplément:

- par kilo excédentaire pour les hommes qui pèsent plus de 130 kilos (287 livres) et les femmes, plus de 100 kilos (220 livres)?

- par pouce excédentaire pour les hommes présentant un tour de taille de plus de 45 pouces et les femmes, plus de 40 pouces?

- par point excédentaire pour les gens présentant un indice de masse corporelle supérieur à 30?

- ou s'il faut simplement facturer deux sièges aux passagers dont les bras débordent de chaque côté des accoudoirs?

Manifestement peu embarrassé par des soucis de rectitude politique, le président du transporteur, Stephen McNamara, fait observer que l'imposition d'une taxe à l'obésité aurait probablement des effets positifs, puisqu'elle inciterait beaucoup d'usagers à perdre du poids. Et il ajoute que «...les revenus d'une telle taxe contribueraient à réduire le coût des billets pour l'ensemble des passagers de Ryanair».

On peut voter sur le site www.ryanair.com jusqu'au 27 avril.




la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer