Les efforts menés pour venir en aide aux touristes qui sont touchés par la fin des activités du voyagiste Conquest Vacations sont ralentis par la fermeture des banques, au cours de la fin de semaine, a expliqué le président du Conseil de l'industrie du tourisme de l'Ontario (CITO), samedi.

Mis à jour le 21 avr. 2009
LA PRESSE CANADIENNE

Le président et directeur général du CITO, Michael Pepper, a affirmé que son personnel essayait de régler les litiges avec les centres de villégiature des Caraïbes, où plusieurs Canadiens dont les vacances prennent fin se font dire qu'ils doivent payer leur chambre d'hôtel avant de quitter, même s'ils ont fait le paiement auprès de Conquest Vacations.

Les hôtels ont été assurés que l'argent serait transféré, mais qu'il fallait attendre lundi que les banques soient ouvertes, ce qui complique un peu les choses, a indiqué M. Pepper.

Les touristes ontariens qui sont tenus de payer leur chambre lors de leur départ pourront demander un remboursement une fois rentrés au pays, a-t-il précisé.

L'industrie du tourisme en Ontario possède un fonds de 30 millions $, qui épongera les frais pour les touristes qui sont admissibles au remboursement, en vertu de la Loi sur les agences de voyages de la province.

Plusieurs voyageurs ont été pris de cours, à l'extérieur du pays, lorsque le voyagiste Conquest Vacations a annoncé, mercredi, qu'il mettait fin immédiatement à ses activités, en raison de la baisse du nombre de réservations de voyages qu'a entraînée la crise économique.

Des touristes canadiens se sont ainsi vu demander le paiement de leur chambre d'hôtel avant de pouvoir quitter les lieux. Des cas ont été rapportés à Cuba et au Mexique.

Vendredi, un porte-parole du ministère canadien des Affaires étrangères, André Lemay, a souligné, dans un communiqué envoyé à La Presse Canadienne, que la plupart des hôtels affectés par la fermeture de la société torontoise n'avaient pas réclamé le paiement de la facture et que les autorités locales avaient été informées de la situation.

Le président de Conquest Vacations, Errol Francis, n'a pas fait de commentaires depuis que la compagnie a annoncé la fin des ses activités.