(Rennes) Le Puy du Fou, parc d’attractions vendéen réputé pour ses fresques historiques, a annoncé jeudi sa réouverture le 11 juin, affirmant avoir été informé d’une décision du président de la République de rouvrir les sites touristiques et parcs à thème en zone verte le 2 juin.

Agence France-Presse

Contacté par l’AFP, le président du Grand Parc du Puy du Fou, Nicolas de Villiers, assure « que c’est bien le secrétaire d’État au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne, lui-même informé par le président de la République », qui a informé le Puy du Fou. Il salue une « décision qui rétablit l’équité entre les restaurants et les sites de loisirs ».

M. Lemoyne avait évoqué mardi lors d’un débat au Sénat la possibilité d’une réouverture au 2 juin des parcs à thème situés en zone verte, tel Le Puy du Fou, promettant alors « une réponse définitive » la semaine prochaine.

« Le président de la République a décidé en Conseil de Défense la réouverture des sites touristiques et parcs à thème en zone verte, pour le 2 juin prochain — date déjà retenue pour l’ouverture des restaurants », a affirmé le parc dans un communiqué.

« C’est une décision qui nous paraît naturelle et légitime qu’on puisse ouvrir à partir du 2 juin », a réagi Nicolas de Villiers, soulignant que « 2500 personnes vont pouvoir reprendre le travail, et autour du Puy du Fou, il y a 4500 emplois indirects ».

De son côté, M. Lemoyne a dit se réjouir « que ce travail de préparation à la réouverture, avec comme objectif le 2 juin, soit désormais enclenché avec le Puy du Fou comme avec d’autres sites de loisirs », dans une déclaration transmise à l’AFP, jeudi.

« Mandat a été donné aux préfets, depuis hier, d’y travailler avec les professionnels. C’est une formidable nouvelle pour les Français qui auront ainsi prochainement la possibilité de retrouver ces hauts lieux du patrimoine touristique et historique de la France », ajoute-t-il, sans donner davantage de précisions.

Le Puy du Fou (plus de 2,3 millions de visiteurs en 2019) ouvrira « avec des mesures de sécurité sanitaire qui sont validées main dans la main avec l’État, c’est un Puy du Fou adapté la situation », a assuré Nicolas de Villiers.

Interrogé sur les conséquences financières de la fermeture du site, dans le contexte de la crise de la COVID-19, alors qu’il aurait dû rouvrir en avril, le président du Grand Parc fait état de « pertes importantes de plusieurs millions » d’euros.

« Compte tenu du délai de préparation logistique impérative qui précède son ouverture, le Puy du Fou accueillera ses visiteurs le jeudi 11 juin prochain, et jusqu’au 1er novembre 2020 », précise Le Puy du Fou dans son communiqué.

Parmi les mesures sanitaires mises en place, le parc prévoit notamment de réduire les capacités d’accueil des différents spectacles « et des distances barrière. Les équipes seront équipées de masques et une restauration adaptée remplacera le buffet.