(Rennes) De La Baule aux Sables-d’Olonne, plusieurs plages fermées depuis le confinement rouvrent dès mercredi sur le littoral atlantique, mais toute « présence statique » y restera prohibée.

Agence France-Presse

« Les plages de @VilleLaBaule et de @pornichet44 autorisées à rouvrir dès (mercredi) de 8 h à 21 h. Baignade et pêche autorisées », a annoncé le préfet de Loire-Atlantique mardi soir sur Twitter.

« Toute présence statique, assise ou allongée, est interdite » sur ces plages « ainsi que la pratique du pique-nique », précise toutefois le préfet dans un arrêté daté du 12 mai.

Comme ailleurs, seules la promenade, la baignade, la pratique sportive individuelle et la pêche à pied sont autorisées. Les activités physiques collectives, les « pratiques festives » et la consommation d’alcool sont au contraire interdites sur la plage de La Baule, décrite localement comme « la plus belle plage d’Europe ».

Les mairies de La Baule et Pornichet doivent afficher les consignes de sécurité à l’entrée et à la sortie des plages et veiller au respect des mesures de « distanciation sociale » (un mètre entre les personnes et cinq mètres entre les groupes).

« L’accès aux plages répond à une nécessité pour maintenir l’attractivité économique et touristique » de ces communes, souligne le préfet dans l’arrêté.

La mairie de La Baule-Escoublac a précisé tôt mercredi matin que la plage demeurait fermée « le temps que les mesures préfectorales soient concrètement mises en place », mais que la réouverture devrait être effective « dans la journée ».

Un peu plus au sud, en Vendée, le maire des Sables-d’Olonne, Yannick Moreau, a annoncé la réouverture « dans la journée » des 12 km de « plages urbaines ou naturelles » de la commune.

« Bonne nouvelle pour les Sablaises et les Sablais ! Le préfet de Vendée a validé notre dossier de demande de réouverture de nos plages sur le mode actif et sportif », se félicite M. Moreau dans un message sur Facebook.

« Après de très longues semaines de privation, nous allons pouvoir enfin profiter des espaces et du bonheur de nos plages », ajoute-t-il.

La préfecture de Vendée a confirmé l’autorisation d’accès aux plages « du lever au coucher du soleil » dans le respect des mesures sanitaires et règles de distanciation. Les plages de l’Île d’Yeu sont également autorisées à rouvrir dans les mêmes conditions.

« Allons-y progressivement »

Sur le littoral de la Nouvelle Aquitaine où de très nombreux maires ont déposé des dossiers, on s’achemine vers une réouverture samedi « sauf problème de dernière minute », selon la préfecture de région. En Gironde, 17 des 20 communes littorales ont déposé un dossier.

Dans le Pas-de-Calais, une quinzaine de communes ont déjà déposé une demande de dérogation, notamment Berck-sur-Mer, Le Touquet, ou Wimereux, selon la préfecture qui « s’attend à en recevoir d’autres ».

Dans la Manche, 36 communes côtières sur 104 ont fait une demande de réouverture de plage, selon la préfecture.

À contre-courant des autres stations balnéaires, la plage de Deauville, très prisée des Parisiens, ne devrait pas rouvrir dans l’immédiat. « Si on dit on ouvre les plages, tout le monde va débarquer et ce sera un brassage terrible [...] Nous devons avoir le courage de dire : le temps n’est pas venu pour l’instant. Allons-y progressivement », a déclaré le maire Philippe Augier sur France 3 Normandie.

Aucun dossier de réouverture complet n’avait été déposé mercredi en préfecture du Calvados.

Les plages sont fermées depuis l’instauration du confinement, imposé à la population pour lutter contre l’épidémie de coronavirus. Le ministère de l’Intérieur avait annoncé jeudi des possibilités d’ouverture au « cas pour cas », également pour les lacs.